The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Réussir sa vie : par où débuter ?

Par Julien Perret 22 janvier 2013 7
Réussir sa vie : par où débuter ?

Je me suis levé ce matin en repensant au mail d’une lectrice que j’ai reçu cette semaine et qui se reconnaitra de toute évidence en lisant ces lignes. Comme beaucoup d’entre vous, elle se pose de nombreuses questions sur la manière de réussir sa vie, de ne pas s’enfermer dans un boulot qui ne lui plait pas sans pour autant vivre aux frais de pôle emploi en permanence. Des questions sur la manière de réaliser ses rêves, de voyager autant qu’elle le souhaite. Puisque ce sont des questions par lesquelles je suis passé il y a longtemps, j’ai probablement omis de vous en parler en détail, mais je réalise à quel point la plupart d’entre vous ne savent pas par ou démarrer.

Le processus qui m’a conduit à changer de vie est long. Il ne s’arrêtera probablement jamais. Il est aussi difficilement replicable dans son ensemble puisque chaque personne possède une sensibilité unique et des aspirations qui lui sont propres. Cependant, il a été initié d’une manière que je ne peux que vous recommander de suivre si vous ne savez pas où vous en êtes. C’est ce processus que je vais vous détailler aujourd’hui.

Se poser les bonnes questions

Un grand nombre des lecteurs de ce blog, ou plus largement des personnes qui souhaitent changer de vie, se lancent corps et âme dans une direction sans pour autant avoir réfléchi à leur destination ou à l’endroit d’où ils partaient. En partant avec de telles contraintes, les chances de réussite sont quasiment nulles. La première étape du processus qui vous conduira à réussir votre vie est donc de savoir ce que vous ne voulez pas, ce que vous voulez, et à quel endroit vous vous situez aujourd’hui.

Cette réfléxion est valable sur l’ensemble des plans de votre vie, elle ne s’arrête pas à la question de vos finances ou de votre vie de famille. Même si certaines priorités devaient se dessiner, elles ne devraient en aucun cas occulter le reste de vos désirs. C’est cette première étape que j’ai dessinée dans le premier volume de “Maintenant ou Jamais“, que j’ai publié il y a huit mois, et que plus de 500 d’entre vous ont lu.

Pour ceux qui ne l’ont pas lu ou qui sont passés très rapidement dessus, l’idée de cette première phase est de répondre sérieusement à un longue batterie de questions portant sur vous même et sur vos aspirations. Si vous voulez réussir votre vie, vous devez impérativement savoir pourquoi votre vie actuelle ne vous convient pas, pourquoi vos conceptions de la réussite sont fausses, quelle est votre raison d’être et quelles sont les composantes les plus importantes de votre vie, mais aussi ce que la réussite signifie réellement pour vous.

Vos premières réponses à ces questions pourraient être fausses. Beaucoup répondent par exemple que leur objectif est d’avoir plus d’argent, ce qui n’est pas un fin en soi. C’est comme si vous demandiez à avoir un reservoir 3 à 4 fois plus gros dans votre voiture sans pour autant savoir à quel endroit vous souhaitez voyager. Le simple conditionnement de notre système éducatif et du monde du travail vous poussera à chercher en premier lieu des choses que vous n’avez pas aujourd’hui, mais qui ne sont pas forcément nécéssaires à votre épanouissement. C’est la raison pour laquelle ce processus de réfléxion doit s’étaler sur plusieurs semaines et creuser profondément dans votre inconscient.

Ainsi, à la réponse “je souhaite devenir millionnaire”, demandez-vous si vous aimeriez plus votre vie avec un million sur votre compte en banque mais rien d’autre de changé. Probablement pas. Demandez-vous à quoi serviront ces millions, ce qu’ils vous apporteront sur le plan émotionnel, ce qu’ils vous feront ressentir. Peut-être cherchez-vous à vous prouver quelque chose (ce qui n’est pas forcément mauvais), la question est de savoir si ce million constituera une preuve valable !

La question de l’entrepreneuriat pour réussir sa vie

Je fais un bref détour par la volonté de devenir entrepreneur qui guide la plupart d’entre vous. Je n’ai pas pour objectif de vous en dissuader puisque c’est la route que j’ai suivi, mais de vous mettre en garde contre quelques points importants.

Avec la recrudescences des soit-disants eldorados d’internet et la naissance du statut d’autoentrepreneur, l’idée de se mettre à son compte à germé dans beaucoup d’esprits. Il faut dire que l’accès au statut n’a jamais été aussi simple et que tous les riches gourous d’internet le recommandent chaudement. Néanmoins, il faut garder deux choses à l’esprit :

Si obtenir le statut est facile, le faire vivre est une toute autre chose. Même si elles restent floues, les statistiques de l’état affirment que plus de 50% des auto entrepreneurs se retrouvent rapidement en situation d’echec (ils ne gagnent pas suffisamment pour rembourser les charges sociales qui leur sont imposées) et préfèrent fermer boutique. L’entrepreneuriat n’est pas donné à tout le monde et demande un investissement de temps conséquent. Il crée aussi une dose de stress très importante si vous êtes à votre compte, car quand l’argent ne tombe pas, vous n’avez rien.

Il conviendra donc de réfléchir à deux fois à votre volonté de quitter votre job. J’ai longuement développé mes activités tout en conservant mon ancien job avant de me convaincre que je visais la bonne direction. Pour certains d’entre vous, c’est peut être la meilleure solution à terme : conserver un job alimentaire et y ajouter entre 3000 et 5000 euros chaque années par le biais d’une petite auto entreprise. De quoi vous payer un beau voyage ou éviter des crédits dont vous n’avez pas besoin.

IMG_3062

L’indispensable apprentissage

Que vous décidiez de devenir votre propre patron ou de conserver votre job, il existe un impératif commun à tous ceux qui souhaitent réussir leur vie : l’apprentissage. Que vous ayez suivi une grande école ou non, vous aurez toujours des choses à apprendre. J’ai même tendance à croire que tout commence lorsque vous sortez de l’école. Mon parcours éducatif pouvait difficilement être meilleur, mais il m’a donné plus de méthodes que de connaissances précises sur ce que sont les affaires.

Vous allez devoir lire et expérimenter dans de nombreux domaines. La finance, le marketing (et je ne parle pas uniquement de webmarketing, voyez plus large je vous en prie), les ventes, la stratégie d’entreprise. Tous ces domaines ont leur importance et sont loin d’être maitrisés par la plupart des entrepreneurs. Que ce soit clair, vous avez le droit de vous planter parce que vous débuter et que votre entreprise n’a pas pris, mais vous n’avez pas le droit de vous planter parce que vous avez fait l’impasse sur des connaissances fondamentales.

Par ailleurs, je vous recommande de vous intéresser au monde des affaires (au risque de me répéter, je parle bien du monde des affaires, par des blog de finance ou d’entrepreneuriat qui font plus de blabla que de stratégie). Faîtes-vous une opinions sur les société qui grossissent, sur les raisons qui font qu’elles marchent ou ne marchent pas, sur ce qui pourrait être fait pour qu’elles fonctionnent mieux. Les personnes avec qui je travaillais il y a encore quelques mois étaient capables de décomposer n’importe quelle entreprise, de comprendre son modèle financier de trouver des moyens concrets de l’améliorer en quelques jours. Vous devriez pouvoir faire cela si vous voulez réussir votre vie en devenant votre propre patron !

La connaissance est accessible à tous, mais beaucoup s’arrêtent d’apprendre dés lors qu’ils sortent de l’école. C’est une erreur fondamentale selon moi, qui dans le meilleur des cas vous coutera cher, et dans le pire des cas vous empêchera de réussir. Instruisez-vous, lisez, écoutez, et mettez en pratique. C’est d’une importance capitale.

Réussir sa vie, c’est à la portée de tout le monde. Mais ce n’est qu’une fois que ces étapes seront clairement terminées que vous pourrez passer à la véritable mise en place d’un système qui financera vos rêves. Un système indispensable dans une grande majorité des cas, dés lors que le coût de vos rêves dépasse vos revenus moyens. A cet égard, je réfléchis actuellement éditer le programme 30 Jours pour Changer de vie (disponible gratuitement ici) en y ajoutant étapes par étapes la manière dont mon système est en train d’être conçu et pensé. Dîtes-moi ouvertement si c’est une idée qui vous intéresse !

7 commentaires »

  1. Jérémy 23 janvier 2013 à 3 h 49 min - Reply

    Salut Julien,

    On en avait déjà parlé y’a quelques temps mais je suis archi d’accord avec le point de vue que tu développes dans ton article.

    J’ai en ce moment même dans mon entourage proche quelqu’un qui a décidé de se lancer en tant que travailleur indépendant. Il bosse dur sur ses projets, mais il oublie un élément fondamental : le marketing. A chaque fois que je lui en parle, que je lui dis qu’il devrait apprendre au moins les bases, j’ai droit à la même réponse : “ça l’emmerde”, “c’est pas pour lui”, etc…

    Je ne suis pas devin, mais je ne miserais pas une pièce sur la réussite de son entreprise, malheureusement.

    Se former, apprendre, garder l’esprit ouvert, c’est tellement important ! Et pas seulement pour réussir sur un plan professionnel, mais aussi dans la vie de tous les jours, pour devenir une personne plus intéressante et plus épanouie.

    Ah, et pour finir, juste un mot par rapport au statut. A mon sens, c’est faire complètement fausse route que de commencer par le cadre juridique (AE, SARL, …) ou par la forme (blog, site internet, …). Tout ça n’a que relativement peu d’importance, au final. Ce qui compte, c’est d’avoir un projet de fond qui tient la route : qu’est ce que l’on apporte comme solution, qui on va aider, etc. J’ai lu je ne sais plus où que pour réussir, il faut “apporter un maximum de valeur à un maximum de gens”. C’est tout à fait vrai. Une fois que l’on sait précisément quoi apporter, là on peut trouver comment (internet ou offline, auto-entreprise ou SARL, etc). Faire l’inverse, c’est se mettre des bâtons dans les roues dès le départ, à mon sens.

    A bientôt :)

  2. Romain Be 23 janvier 2013 à 13 h 53 min - Reply

    tout le monde n’a pas l’âme de entrepreneuriat même s’ils ont la possibilité de le faire! Beaucoup voudraient travailler à leur compte mais n’ont pas les compétences.

    Ce sont vraiment des compétences que l’on travaille avec le temps et les épreuves de la vie! Ce choix n’est pas le plus facile d’ailleurs mais la récompense derrière en vaut la chandelle!

  3. Aurore 27 janvier 2013 à 19 h 37 min - Reply

    “Réussir sa vie, c’est à la portée de tout le monde. Mais ce n’est qu’une fois que ces étapes seront clairement terminées que vous pourrez passer à la véritable mise en place d’un système qui financera vos rêves. ”

    Ces étapes ? J’ai envie de dire “quelles étapes ?”
    A part nous dire qu’il faut se poser la question de ce que l’on veut et d’où on part, on n’a pas grand chose dans l’article.
    Ah si ! Être auto-entrepreneur n’est pas la solution car c’est dur et on n’est pas tous fait pour ça et il faut apprendre sans cesse.
    Le hic c’est que ces deux éléments ne répondent pas à la question qui est Par où début pur réussir sa vie ?
    Ben oui, par où ? Ok, pas par l’entreprenariat. Mais dire ce qu’il ne faut PAS faire, ce n’est pas pareil que de dire ce qu’il faut faire.
    Quant à l’apprentissage, c’est donc APRES, une fois le processus lancé vu que ta leçon (que j’approuve toutefois hein) c’est “on doit continuer d’apprendre en cours de route et jusqu’à la fin”. Oui, ok, en cours de rute, jusqu’à la fin, c’est beau. Mais AU DEBUT ! Ton article propose la solution quant au fait de savoir par où DEBUTER. Dans débuter, il y a début !
    Et à part les 3-4 questions plutôt vagues que tu as proposées, ton article ne répond pas du tout au titre.

    Ton titre est donc mensonger, c’est une fausse promesse.
    Perso, ce que je retiens au final de cet article c’est “Vous ne réussirez pas automatiquement votre vie en devenant votre propre patron. Par contre, achetez mon bouquin si vous voulez savoir par quel bout commencer pour réussir votre vie !”
    Je ne te reproche pas de vouloir vendre ton livre, c’est tout à fait compréhensible. Ce que je reproche, c’est de prendre les lecteurs pour des imbéciles en leur faisant croire qu’en cliquant sur l’article, ils auront la réponse à la question du titre lui-même alors qu’en fait, pas du tout, c’est juste un article pour promouvoir ton bouquin. Imagine la frustration ! D’autant que j’ai eu l’impression que tu essayais de noyer le poisson au fil de l’article genre “je vais écrire plein de choses après avoir parlé de mon bouquin même si ça n’a aucun rapport, comme l’entreprenariat et l’apprentissage par exemple, juste histoire que ma promo passe inaperçue”. Ben ouais mais nom. Faire de la promo, ok. Mais étant franc quoi, pas en frustrant tes lecteurs. En plus, tu as le culot de dire dans ton intro que tu vas nous DETAILLER ce processus dans l’article. Je rêve. Quels détails ? Tu dis juste “hmm, faut se poser PLEIN de questions, voici 3 exemples. Le reste ? Héhé, dans mon livre !”. Donc voilà, tu promets, tu promets, mais tu tiens pas ta promesse, tu fais juste de la promo déguisée, tu prends tes lecteurs pour des pigeons. (Je parle pour cet article hein)

    • Julien Perret 27 janvier 2013 à 21 h 19 min - Reply

      Bonjour Aurore,
      Je voudrais répondre à plusieurs points sur ton commentaire, que je comprend tout en le trouvant assez injuste. Les étapes dont je parles,elles sont clairement définies dans l’article, il n’est pas nécéssaire d’acheter mon livre pour les connaitre. Pour commencer, j’estime qu’il est nécéssaire de savoir ou l’on est, ou l’on souhaite aller et de se mettre dans une logique d’apprentissage. Qu’on le veuille ou non, ce sont trois étapes, et je suis le premier a pouvoir en témoigner puisque je suis passé par la (et que je n’ai pas utilisé mon propre bouquin pour y arriver). Je précise d’ailleurs que l’apprentissage, c’est un moyen d’engager le processus. Ce sont des lectures qui m’ont aidé à débuter.

      Ce qui m’intéresserait, ce serait de savoir ce qui bloque ton cas personnel afin de comprendre pourquoi cet article ne t’aide pas alors qu’il en aide d’autre. Il serait plus constructif d’engager une discussion sur “comment je pourrais plus t’aider” plutôt que sur “est-ce que oui ou non cet article est de la promo”.

      Après relecture de l’article, je n’ai pas l’impression d’avoir un titre mensonger. Ce qui serait mensonger, ce serait d’avoir voulu faire croire qu’il existait un processus précis qui permettrait de changer de vie et de réussir à coup sur. Attendais-tu quelque chose du genre “1-Je crée un blog, 2- Je quitte mon job et je touche le chômage, 3- Je descend dejeuner à l’indien du coin pour économiser quitte à faire souffrir mon estomac 4- Je vend le produit de mes potes en affiliation pour gagner plein d’argent 5- Je voyage tranquille jusqu’à la fin de ma vie. ” Je caricature, mais c’est le genre de processus pas à pas dans lequel je ne veux surtout pas tomber. Il peut convenir à quelques personnes, mais pas à tout le monde.

      Je t’accorde le fait de faire la promotion de mon livre ici. Je pourrais balancer son contenu entier dans un article de 90 pages demain, mais ce serait contre productif je te l’accorde aussi. En revanche, je n’estime pas qu’elle doit déguisée, et je n’ai pas écrit l’article avec l’objectif de vendre on livre, je le mentionne juste comme j’aurai pu mentionner une autre ressources pour ceux qui souhaitent creuse ce point. Je t’accorde que ce livre est le miens, mais j’estime aussi qu’il répondra mieux aux détails mentionnés dans cette partie que certaines formations à 500 euros que je vois à droite à gauche et que j’aurais pu mentionner à sa place.

      Enfin, sur l’entrepreneuriat, je n’essaie de noyer aucun poisson, je ne fait que répondre à l’une des questions les plus souvent répétées par mes lecteurs. Je reçois presque un mail par semaine d’une personne qui me demande si elle doit devenir entrepreneur pour changer de vie. J’estime qu’il ne s’agit pas d’un point fondamental, et que changer de vie ce n’est pas forcément devenir entrepreneur, cela faisait sens de le rappeler dans l’article. Cela suit la logique que j’ai toujours préconisée, à savoir que chacun doit créer sa propre voie.

  4. Arakino 17 juillet 2013 à 23 h 09 min - Reply

    En fait, voilà je viens juste de voir tes articles.je suis en pleine réflexion sur mon avenir, j’envisage de faire de faire un bts muc en alternance ,mais je dois d’ abord être sur que je suis sur la bonne voie professionnel .
    Sachant que je suis maman à 24 ans, titulaire d’un bac l,j’ai fait un an en droit, puis suivi une formation d’insertion professionnel ,je me suis tourner vers la cuisine croyant dur comme fer que c’était mon rêve mais je me suis vite rendu compte du contraire c’est à dire ossi que le monde du travail est pleins de requins. A cause de cette petite expérience en cuisine, j ‘ ai décidée que plus jamais je n’aurais de patron.
    Et depuis je suis toujours en train de chercher un travail dans lequel je pourrai épanouir pleinement et me construire et ki me permettrait d’allier vie de famille et professionnel l’argent n’est pas le but initial plus l’équilibre et ll’epanoissement .

  5. TrueLife 15 août 2013 à 7 h 32 min - Reply

    Salut Julien, ce commentaire risque d’etre assez critique envers toi et ton projet. Bon mon esprit de contradiction n’est jamais trés loin et donc prend ce dernier commentaires dans ces grandes lignes.

    Premièrement je dois avouer que je ne fait que survoler ton blog (je donnerai les raisons de ma présence ici par la suite) mais trés rapidement j’ai remarqué dans beaucoup de tes articles un concept qui selon moi est en total désaccord avec ce que tu souhaite atteindre. J’entend le concept d’argent, de richesse que tu associe souvent avec réussite ! Alors oui il t’arrive parfois de rappeler au monde le fameux “L’argent ne fait pas le bonheur” mais derrière cela, tu fait trop souvent référence à l’argent, a la réussite du bussnessman, etc…

    Que tu en parle pour critiquer, ou pour l’encenser, tu en parle dans tout les cas !

    Tu a fait Centrale Paris (crois on peut faire mieux ;) ), tu a eu une carriére flamboyante et maintenant tu sais profiter de la vie, c’est bien, mais la réussite de TA vie n’est pas forcément un exemple de réussite pour d’autre…

    En fait ce qui me géne le plus dans ton blog, et tes idées, c’est le manque d’ouverture d’esprit (ok c’est un peu fort mais je n’ai pas trouvé d’autres expressions) sur la richesse du monde.

    Tu prend comme base, ou repère, un culture occidentale, basé sur le capitalisme, et tu ignore délibérement une majeur partie du monde. Bien entendu il faut que fasse ton bizsness et ton blog s’adresse a ce type de lecteur.

    Mais tu ne peut pas parler de principe généraux pour réussir sa vie si tu ne te limite qu’a une petite partie.

    Je pourrais développer tout cela si necessaire mais en l’états je ne donnerai qu’un seul conseil aux gens qui recherche le bonheur :

    Penser par vous meme !

    ok cela neccesite de penser, ce qui n’a pas évident pour beaucoup, mais en lisant certains ouvrage de grands penseurs, on peut arriver a extirper quelques chose de notre cervelle.

    Réflechissez sur le sens que VOUS donnez a la vie, son but, et agissez en conséquence. Ne suivait pas des voiez tracés par d’autres car ce ne sont pas les VOTRE !

    Hum, je confirme avant de recevoir des plaintes, que je n’ai pas élevé la culture de la langue francaise au plus haut point dans ma recherche sur le sens de la vie ;)

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.