The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Oserez-vous me suivre dans cette aventure ?

Par Julien Perret 28 novembre 2013 16
Oserez-vous me suivre dans cette aventure ?

La Life List, c’est une série de petites choses du quotidien qui changent votre vie. Ce n’est pas pour rien si le réseau social que j’ai créé il y a un an voit apparaitre de nombreux éléments bénins qui mis bout à bout forment une nouvelle manière d’envisager le monde. Ces éléments vont des petits défis sportifs aux résolutions plus ou moins simples telles que le fait d’arrêter de se plaindre ou de manger plus sainement. En soi, chacune d’entre elles demande un travail profond sur soi et dans la durée qu’il convient de souligner et de féliciter.

Mais une question profonde me taraude au regard de la manière dont nous appréhendons tous notre liste de vie, et notre vie de manière plus large. Que faisons-nous de nos rêves les plus ambitieux ? Que faisons nous de nos tours du monde, de nos changements radicaux de carrière ou de nos rêves d’expatriation ? Certains d’entre vous ont eu le courage de s’y atteler, mais ne représentent qu’une minorité. La plupart préfèrent choisir de reporter les gros rêves à l’année suivante le temps de prendre confiance et de réaliser de petites choses. Une méthode vantée par les férus de développement personnel sortis de formations en tout genre mais dont la viabilité n’est pas forcément prouvée

Au travers de ma première aventure d’entrepreneur, j’ai réalisé que les rêves les plus ambitieux n’étaient jamais l’histoire de quelques mois. Envisager des changements radicaux, c’est prendre le parti de se lancer dans une aventure qui durera un an, trois ans, parfois dix ans. C’est d’ailleurs la raison qui me pousse à mettre le développement de mon premier projet de coté (pour rappel, cette première société dégage un chiffre d’affaires de l’ordre de 25 000 euros pou sa première année et peut être gérée à distance avec l’apport d’une équipe de free lance / travailleurs indépendants). J’ai 31 ans et je me dit qu’il est temps de me lancer dans le projet d’une vie. Oserez-vous me suivre dans cette aventure ?

Un projet qui n’est pas sans risque

Ces 18 premiers mois d’entrepreneuriat me suis ouvert les portes d’un rêve longuement refoulé : celui de me lancer dans la restauration. Je vous en parlais dans un précédent article de manière directe, et indirectement dans l’ensemble des écrits que j’ai publié récemment. Pour certains (j’en prend pour preuve les quelques commentaires (peu ?) avisés reçus sur cet article, mais aussi les discussion que j’ai pu avoir avec certains experts du secteur), mon projet n’a pas de sens, il est trop risqué, trop ambitieux, trop innovant, etc. La liste des qualificatifs repoussant qui s’est déroulée devant moi au cours des trois dernier mois semble ne jamais s’arrêter.

Pourtant, mon idée continue de se développer. Elle prend tellement corps que j’ai entamé la signature d’une cession de bail pour un commerce dans le 8ème arrondissement hier après midi. Je me fous des gens qui n’y croient pas, de ceux qui se mettent dans une posture paternaliste pour m’expliquer que ce secteur est bien trop dangereux pour moi sans même me connaitre, de ceux qui pensent tout savoir en me sortant des ratios financier issus de la restauration traditionnelle dans les années 90 alors qu’ils ont eux même échoué quelques années auparavant. Je me fous aussi de ceux qui pensent que je n’arriverais pas à imposer mon concept parce que l’innovation y occupe une part trop importante, ou de ceux qui m’expliquent qu’ils pensent qu’une personne plus âgée serait plus apte à porter un tel projet.

Il n’est pas sans dire que ce projet comporte des risques. J’y investit une grande partie de l’argent que j’ai mis de coté depuis 10 ans et il existe plusieurs dizaines de choses sur lesquelles je peux me tromper. Seulement j’y crois. J’ai le sentiment de faire le bon pari, et je base ce sentiment tout autant sur mon instinct que sur des études de marché très précise que j’ai réalisé au cours des 6 derniers mois. Certains me trouveront présomptueux de penser que je peux avoir raison la ou des personnes issues de la restauration auraient tort, mais le fait est que seule l’expérience pourra trancher pour nous dire qui avait effectivement raison. Et puis si j’ai tort, que se passera t’il au fond ? J’y perdrais un peu d’argent, cela va de soi, mais j’aurais tenté ma chance. Je vivrais sans regretter mes choix et pourrais avancer sur d’autres choses.

Tout le monde peut y arriver

J’aimerais que certains d’entre vous se disent la même chose. Que certains d’entre vous choisissent cette année 2014 pour se lancer à leur tour et tentent de réaliser l’un de leur rêve les plus ambitieux. Peu importe ce que l’on vous dira. Peu importe ce que votre petite voix intérieure vous dira. Le moment est venu de vous lancer vers quelque chose qui a la capacité de transformer réellement votre vie. Vous hésitez ? Quel âge avez-vous ? Quand est-ce que le bon moment sera venu de vous lancer dans un tel projet ? N’oubliez pas que plus la vie avance, plus votre environnement devient contraignant (enfants, famille, crédits, loyers, etc.) et vous maintiendra d’avancer. En d’autres termes, ce sera toujours plus dur demain que ça ne l’est aujourd’hui.

Vous pensez manquer de compétences ? C’est probable. Il ne tient qu’à vous de développer vos connaissances pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixés. Tout le monde me reproche de ne pas connaitre le monde de la restauration, d’être un amateur. Mais ce monde est-il si fermé qu’on ne le dit ? Si inaccessible ? En m’y penchant, j’ai découvert qu’une grande partie des concepts à succès étaient lancés par des novices en restaurant spécialisés dans le commerce ou le marketing. Les domaines d’activité ont tous des spécificités, mais il ne tient qu’à vous de les apprendre et de les comprendre. Rencontrez des personnes issues de ce monde, écoutez leurs arguments, challengez leur vision des choses. En à peine 6 mois, je pense en savoir plus que 80% des restaurateurs actuels sur leur domaine.

“Il te manque l’expérience” diront certains. Mais je peux vous assurer que chacune d’entre nous, de Barack Obama à Steve Jobs a un jour manqué d’expérience. Il n’y a pas de mystère, si je ne pratique pas sous prétexte de ne pas avoir l’expérience, je n’aurais jamais l’expérience. Il y a une différence entre ne pas maîtriser les fondamentaux d’un domaine, et ne pas avoir d’expérience dans ce domaine. Le manque d’expérience est d’ailleurs compensé par une créativité plus forte, une remise en question plus faciles des évidences qu’ont certains. Un exemple : la ou certains partent en me disant que mon offre ne convient pas suffisamment pour le soir et qu’un restaurant tourne surtout le soir, je répond que rien ne m’empêche de changer la donne pour me focaliser sur une clientèle du midi. La ou certains expliquent qu’un restaurant c’est 30% de coûts de personnel en moyenne, je me pose la question des moyens à ma disposition pour changer cet indicateur de manière durable et efficace et rendre l’affaire plus attractive. Enfin, quand certains m’expliquent que les tablettes tactiles et les applications mobiles n’ont pas fait leur preuve dans ce domaine, je réplique qu’il faudra bien qu’elles le fassent un jour ou l’autre.

Rien n’est impossible. Votre manque d’expérience est une force sur laquelle vous pouvez bâtir votre avenir. Votre rêve le plus ambitieux n’a peut être rien à voir avec l’entrepreneuriat, mais peu importe dans le fond. Ces règles s’appliquent à vous.

Je répète donc ma question : qui est prêt à me suivre dans cette aventure ?

p.s. : je compte sur les Parisiens pour venir me faire un signe dés l’ouverture de l’établissement en 2014, ce sera l’occasion de discuter de vos projets ! Je me dis d’ailleurs que ce local pourrait être l’endroit idéal pour lancer des ateliers pour changer de vie ouverts à ceux qui souhaitent se lancer dans un projet…

16 commentaires »

  1. Anne-Laure 28 novembre 2013 à 17 h 25 min - Reply

    Salut Julien,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait de ne pas écouter les commentaires négatifs et qu’il vaut mieux tenter et échouer que de ne rien faire du tout! Je remonte sur Paris à partir de début décembre et je serai ravi de venir voir ton nouveau restaurant avec ton concept! Faire des rencontres The Life List permettra de faire de la pub a ton restau ;). Quel mois penses-tu l’ouvrir? Car je suis en train de préparer un voyage de 3 mois au Mexique et USA. ;)

  2. Jérôme 28 novembre 2013 à 23 h 39 min - Reply

    Salut Julien
    Décidément tu ne t’arrêteras jamais.
    Je pense qu’une fois qu’on a pris goût à réaliser des projets, on ne peut pas rester sans rien faire. En a envie d’en faire toujours plus.
    C’est super, tu as encore des idées !

  3. Emmanuelle 29 novembre 2013 à 0 h 10 min - Reply

    C’est fou l’enthousiasme qui se dégage d’article en article et particulièrement de celui-ci. Quelle motivation ! Je ne suis pas parisienne mais je serais ravie de faire un saut dans ton resto. Je suis de tout coeur avec toi.

  4. Xavier 29 novembre 2013 à 10 h 25 min - Reply

    Hello Julien,

    C’est bon de voir que tu as signé ton bail ! J’ai d’ailleurs eu l’occasion de parcourir le futur site, ça s’annonce pas mal tout ça :)

    Quant à venir te rendre une petite visite, alors oui avec plaisir, d’ailleurs toi-même tu sais qu’on viendra à plusieurs ;)

    Dans tous les cas content de voir que ton envie et ton enthousiasme est toujours aussi fort quelque mois après notre dernier repas.

    Quant à ta question sur le fait de te suivre je suis un peu dans la même position. Sur mon plus gros projet j’envisage fortement de pivoter et donc d’investir pour créer une véritable identité au site et faire en sorte qu’il devienne remarquable aux yeux de mes visiteurs … j’ai déjà identifié l’agence qui pourra prendre tout cela en charge, maintenant je dois encore mettre en place un certain nombre de points mais clairement 2014 sera une année charnière ! :)

    Xavier

    PS : Pour le peu de commentaires, ce que je trouve dommage c’est que tu ne réponds quasiment jamais du coup il n’y a pas de discussion et donc honnêtement ça ne donne pas plus envie que ça d’en laisser … sans répondre forcement à tout le monde en détail, apporter un point de vue ou une précision quand une question est posée ça montre que les commentaires sont bien lus et “pris en compte”.

  5. Elvy - LNC 29 novembre 2013 à 12 h 40 min - Reply

    Hello Julien,

    Tu as raison quand tu dis que l’expérience ne devrait pas être un frein dans nos projets. Mais c’est valable seulement pour les personnes qui ne sont pas tributaires d’autres pour avancer dans leur projets. Je pense notamment au changement de carrière ou même aux personnes qui commencent tout juste leur carrière. On peut avoir comme ambition de se lancer dans une voie professionnelle qui nous attire mais sans expérience, il sera toujours difficile voire inaccessible d’arriver à entrer dans le métier. On aura beau se perfectionner sur les bases du domaines, mais dans le fond ce qui intéresse les recruteurs aujourd’hui c’est le nombre d’année d’expérience dans leur domaine uniquement.
    A quand des recruteurs ouverts d’esprit ? Ils devraient lire The Life List pour apprendre à oser prendre des risques. ;-)
    Pour répondre à ta question, oui je suis prête à te suivre dans ton aventure et je te souhaite toute la réussite que tu mérites ! Félicitation pour cette première étape et garde la niaque !

  6. Julien Perret 29 novembre 2013 à 14 h 51 min - Reply

    Xavier fait une remarque tout à fait judicieuse sur le fait que je ne réponse plus aux commentaires depuis quelques temps, je vais y remédier dés aujourd’hui (désolé à tout ceux qui ont eu le sentiment de parler dans le vide, je lis tous vos commentaires quoi qu’il arrive) !

    @Anne Laure : Je pense ouvrir dans le courant du mois d’Avril prochain, cela laisse une marge d’attente assez longue :). Quoi qu’il en soit, je reparlerais de l’idée d’organiser des AM ou des soirées TLL dans ce lieu !

    @Jérome : Non je crois que je ne m’arreterais jamais. C’est assez fou de voir tous ces gens qui (comme moi il y a 2 ans) cherchent à ne travailler que 4 heures par semaines, sans réaliser que 4 heures par semaine, ca laisse beaucoup de temps pour s’ennuyer ou ne pas se sentir investit dans quelque chose de fort

    @Emmanuelle : Merci beaucoup :), tu y seras la bienvenue, cela va de soi

    @Xavier : C’est bien que tu cherche à faire grossir ta structure en lui donnant une véritable identité. Si tu veux en parler à l’occasion, n’hésite pas ! (et merci pour le rappel à l’ordre sur les commentaires)

    @Elvy : C’est vrai que l’humeur dans laquelle baigne le monde du recrutement (et la France en général) aujourd’hui n’est pas propice à ceux ont de vrais projets en tant que salariés. La persévérance prime, mais n’est pas toujours suffisante.. Je te souhaite que les choses évoluent avec le temps, tu le mérites :)

    • Anne-Laure 12 janvier 2014 à 23 h 10 min - Reply

      Ça fait plaisir de te voir répondre car on se sentait un peu seul dans nos commentaires… ^^ Je ne pourrai pas être à l’ouverture de ton resto :’( mais dès que je reviendrai de mon voyage, je viendrai te rendre visite ;) Si tu veux que je ramène du monde, il n’y a pas de problème. Le réseau des anciens (Université de Technologie de Troyes – école d’ingénieur) ça sert aussi à ça ;).

  7. Xavier 29 novembre 2013 à 15 h 04 min - Reply

    Ahhh je me disais bien que tu les lisais ces commentaires ! :)

    Avril, ah ça laisse encore un peu de temps tout ça … à la rigueur la jour ou tu as ton local et que le tout commence a prendre forme alors on pourrait se retrouver là bas pour une petite visite en avant première ;) On se tient au courant … le 8eme ce n’est pas loin de chez moi.

    Quand à l’idée d’organiser des évènements sur place, effectivement ça peut être une bonne chose pour essayer de se faire un connaitre aussi bien auprès des lecteurs de TLL mais aussi peut-être en élargissant le public (la communauté des “startups” est friante (ça se dis ça ? :) ) de ce genre de rdv par exemple). A réfléchir même si je ne doute pas que tu as surement déjà tout un tas d’idées en tête pour booster ton établissement au moment de l’ouverture :)

  8. Jérôme 29 novembre 2013 à 18 h 14 min - Reply

    Julien, je pourrais terminer ta phrase différemment : “C’est assez fou de voir tous ces gens qui” depuis 2 ans n’ont rien fait de ce qu’ils avaient envie de faire.

  9. Audrey 1 décembre 2013 à 19 h 46 min - Reply

    Je réponds un grand oui je suis partante pour que 2014 soit l’année où tout est possible ! (surtout nos rêves les plus fous)
    J’ai laissé beaucoup de chose derrière moi en cette fin d’année 2013 pour vivre différemment et surtout vivre comme j’en ai envie. Parfois les personnes ne comprennent pas nos choix et leur regard peut-être un peu difficile… Alors en 2014, de nouvelles expériences, une reprise d’étude pour me faire un trou dans un domaine professionnel à conquérir !

  10. Marie 3 décembre 2013 à 1 h 49 min - Reply

    Ça me fait beaucoup réfléchir cet article. C’est vrai au fond qu’est-ce tu risques ? Ta vie n’est pas en danger ! Pour le peu que je connais j’ai confiance en toi (dommage que je ne sois pas à Paris, mais au Québec, j’irais faire un petit tour à ton resto).

    Et 31 ans c’est parfait. Tu as tout à fait raison, plus on avance en âge plus c’est difficile. J’en sais quelque chose j’ai 44 ans et 4 enfants ! Je me sens un peu bloquée.

    Bonne année 2014

    Marie

  11. Vanessa 4 décembre 2013 à 16 h 07 min - Reply

    Bonjour Julien,
    C’est vrai que l’optimisme qui se dégage de cet article est une vrai bouffée d’oxygène ! Bravo pour ta volonté, ton courage, ta détermination ! Bien évidemment je serai de tes futures clientes !
    D’une manière plus général, je tiens à te dire que ce site a participé à générer chez moi une nouvelle manière d’appréhender la vie, un espoir de changement. Plusieurs petites choses ont changé depuis les qq mois que je lis tes articles. Ces petites choses, en semant de nouvelles graines, permettent déjà de sentir la vie prendre un autre tournant. Les grandes choses (consistant principalement pour moi à troquer ma carrière ennuyeuse de fiscaliste contre qqc de créatif) réclame encore que je maîtrise ce mental qui a tendance à trop facilement se démobiliser. Mais c’est en cours, j’agis concrètement pour trouver mes outils. J’ai 31 ans aussi, et l’envie d’un grand vent nouveau.
    Je terminerai sur Mohamed Ali “qui n’a pas d’imagination n’a pas d’ailes”. A bon entendeur :).

  12. rémi 6 décembre 2013 à 23 h 13 min - Reply

    Haters gonna hate.
    Srew them !!

    J’ai une idée de projet 2014 pour moi. Je te suis. Merci pour cette bouffée d’oxygène.

    Peace

  13. Yvan 13 décembre 2013 à 17 h 06 min - Reply

    Ton article donne l’eau à la bouche. Ton restaurant sera peut être inspirant. Alors RDV en Avril 2014 pour échanger sur nos projets. Bonne ch… Merde !

  14. Location Motoneige 21 février 2014 à 14 h 27 min - Reply

    En effet moi aussi dès que l’année 2014 a débuté je me suis dit la même chose que “cette année sera différente et qu’elle sera l’objet de ma fierté”… j’ai presque oublié ce devise..heureusement que je suis tombé sur ton blog!! Merci pour l’encouragement!!

  15. Orphee 18 mai 2014 à 20 h 37 min - Reply

    Bonsoir Julien,

    Il est fort dommage que bon nombre d’hommes et de femmes n’osent pas encore sauter le pas et réalisent leur plus grand Désir… Aussi, j’espère sincèrement que votre l’ouverture de votre “restaurant” est vu le jour.

    Cordialement,
    Orphée

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.