The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

La persévérance : une clé de votre réussite

Par Julien Perret 22 mars 2013 3
La persévérance : une clé de votre réussite

Il est extrêmement difficile de se faire une place dans le monde de l’ostéopathie. C’est la dure leçon que j’ai tiré de ma première année à travailler sur mon entreprise DirectOsteo, qui a été lancé en janvier dernier.

Les professionnels de santé sont généralement très précautionneux quant aux services auxquels ils ont recours, et ce pour des raisons logique de déontologie. Les ostéopathes ne sont pas directement reconnus comme professionnels de santé mais partagent les codes moraux et les valeurs de ce domaine. Les nombreuses arnaques dont ils ont été victimes au cours de la dernière décennie, le flou qui règne autour de leur statut et leur peur de ne pas vivre de leur métier les poussent à se protéger du monde extérieur.

Répondre mon premier facteur clé de succès

La crédibilité passe ainsi de loin en tête des facteurs clé de succès de mon modèle, loin devant le coût ou la qualité des services. Mon principal concurrent possède ainsi près de 50 fois plus de membres que moi malgré un rapport qualité prix largement inférieur au miens. Or la crédibilité vis à vis des professionnels de l’ostéopathie, c’est avant tout du temps et une reconnaissance de la part des organisations professionnelles.

C’est la raison pour laquelle cela fait maintenant 9 mois que je cours après une rencontre avec une organisation professionnelle d’ostéopathie (elles sont plus d’une dizaine, mais seules 3 ou 4 d’entre elles sont actuellement vraiment écoutées). 9 mois de relances et de propositions concrètes visant plus à les aider qu’à faire avancer mon projet. 9 mois à désespérer que mon téléphone ne finisse pas sonner pour m’annoncer une éventuelle rencontre.

La persévérance vous mènera la où personne d’autre n’ira

La persévérance. Voilà probablement le point qui fait la différence entre un entrepreneur qui réussit et un autre qui échoue. A de nombreuses reprises, j’ai été tenté d’abandonner cette piste et de me reconcentrer sur de la communication directe. A de nombreuses reprises j’en ai voulu à ces organisations qui ne daignaient même pas me répondre ou montrer un intérêt pour mon travail. Mais je n’ai jamais lâché.

C’est la raison pour laquelle j’ai finalement obtenu deux discussions constructives avec deux de ces organisations professionnelles cette semaine. Deux discussions qui ne font pas encore tout, mais qui marquent un tournant dans la reconnaissance du projet que je mène depuis 12 mois. Deux discussions la même semaine, quasiment un an après le jour symbolique où j’ai posé ma démission.

C’est donc l’occasion ou jamais de vous rappeler que le succès passe par la persévérance.  Quel que soit le projet que vous poursuivez, vous allez passer par des phases de désillusion, par des moments où vous ne croirez plus en rien, par des moments où vous voudrez tout arrêter pour revenir à votre vie d’avant. Seuls ceux qui sauront conserver leur foi en ce qu’ils font parviendront à avancer.  Je ne vous demanderai donc qu’une chose : la prochaine fois que vous doutez, souvenez vous de cet article pour dépasser vos pensées négatives. Vous n’êtes pas les seuls à douter, mais vous serez probablement l’un des seuls à avoir cru en vous dans un tel moment. C’est là que vous ferez la différence.

3 commentaires »

  1. Anne-Laure 22 mars 2013 à 15 h 26 min - Reply

    Je suis tout à fait d’accord avec toi Julien. Je ferai même un lien avec le fait de faire une bucket list ou liste de vie. En faire une c’est bien mais la réaliser entièrement c’est mieux! Et je pense qu’il faut beaucoup de persévérance pour la faire entièrement et ne pas se décourager au bout de quelques mois. Surtout lorsque l’on en parle autour de soi et que l’on peut être confronter à des personnes qui pensent qu’on est utopiste et que cela ne sert à rien de faire une liste des choses que l’on veut réaliser avant de mourir car de toute façon, on ne la réalisera pas… Certes, chacun à son point de vue mais pour ma part, je pense que ceux qui pensent que cela ne sert à rien, ne croient juste pas en eux-même, ce qui est bien dommage…

  2. Jordane de MonBonPote.com 22 mars 2013 à 20 h 29 min - Reply

    Je dois justement continuer la mienne, il m’en manque une quarantaine avant d’arriver à 101, et je pars en réaliser d’autres au Japon dans deux jours!

    @Anne-laure : à Ceux qui te disent que ca ne sert à rien, renvoie les au livre de Brownie Ware intitulé Les cinq plus grands regrets au moment de la mort, ca va les faire réfléchir!

  3. Xavier 22 mars 2013 à 23 h 34 min - Reply

    Hello Julien,

    Je ne perds pas espoir … que l’on finisse par manger ensemble un jour ! ;-)

    Bon weekend.

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.