The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Se méfier de l’argent facile

Par Julien Perret 1 juillet 2013 6
Se méfier de l’argent facile

L’argent facile, un mot qui fait saliver de plus en plus d’occidentaux en période de crise. Et pour cause, lorsque les impôts augmentent, que le salariat devient plus stressant et difficile à vivre et que le pouvoir d’achat diminue, gagner convenablement sa vie demande une dose d’efforts de plus en plus importante. A titre d’exemple, un entrepreneur moyen paye 20% de TVA sur son chiffre d’affaires, 45% d’impôts et / ou de charges patronales et salariales puis des impôts, à hauteur de 25 à 30% de ses revenus avant de pouvoir profiter de son argent. Une situation difficile à soutenir qui demande des efforts importants de la part de ceux qui souhaitent faire survivre leur entreprise.

Dans ce contexte, l’argent facile devient un idéal pour lequel certains sont prêts à tout. Arnaques, fraudes, faillites. L’argent facile conduit de nombreuses sociétés, petites et grosses, à des dérives souvent irrémédiables d’un point de vue moral et financier. Je découvre aujourd’hui que l’argent facile n’est pas une illusion. Plusieurs méthodes sont régulièrement appliquées et réplicables. Est-ce une raison pour vendre son âme au diable ?

Au risque de paraître utopiste, voir niais, je pense que l’humanité n’a de chances de survivre que si nous agissons ensemble et les uns pour les autres. C’est la raison pour laquelle je fuis ces pistes d’argent facile qui n’ont de sens qu’au détriment de quelqu’un d’autre. Si nous acceptions d’en faire tous ainsi, peut-être que notre pays tournerait mieux. Pour ceux que cela intéresse, voici les moyens à votre portée pour faire de l’argent facile, et la manière dont ils pourrissent notre société. Les analyses faites dans cet articles manquent évidemment de précision, l’objectif étant de mieux définir ce que provoque l’argent facile et non de faire une analyse précise des mécanismes fiscaux et sociaux qu’ils cachent. Même si certains détails manquent, l’idée générale restera la même. C’est elle que j’aimerais partager avec vous.

Je fais de l’argent facile avec internet

Après l’explosion de la bulle internet du début du XXIème siècle, certains pensaient à tort qu’internet avait fait son temps et que les dérives dont la toile avait fait l’objet ne pourraient plus réapparaitre. Il aura fallu moins de 10 ans pour que tout recommence. Même si la bulle n’a pas encore explosée, elle est en train de gonfler. Comme entre 1995 et 2000, le lancement de ces entreprises ne nécessite quasiment aucun apport en capital. Ils sont donc des milliers chaque année à demander des fonds bien supérieurs à leurs besoins pour lancer des affaires sans aucun modèle financier et à les obtenir sans trop de problèmes. Les grandes réunions d’entrepreneurs porteurs de projets se font de plus en plus nombreuses et récompensent les idées les plus farfelues avant qu’elles ne fassent l’objet d’une levée de fond surprenante. On voit ainsi fleurir de nombreuses entreprises sans chiffre d’affaires et employant 5 10 ou 20 personnes à temps plein. Le rêve dominant des investisseurs et porteurs de projet est de reproduire le succès de Facebook ou autres Zinga, pour devenir millionnaire en quelques années. Seulement, il suffirait d’une nouvelle montée des taux d’intérêt pour que la réalité ne nous revienne droit dans la tête. Il faut se rendre à l’évidence, les startups (grosses et petites) peinent à rembourser leurs capitaux et manquent (pour la majorité d’entre elles) de résultats sur le long terme. Au dela du succès de quelques nouveaux riches, ce sont des milliards d’euros qui sont investis sans résultats et qui pourraient intensifier la récession économique en cas de retournement. Derrière les belles histoires d’enrichissement personnel, nous risquons de voir apparaitre une faillite généralisée qui touchera de nouveau les particuliers et les états.

Mon avis : ne soyez pas à la recherche de l’argent facile, soyez à la recherche de la stabilité financière. Construisez votre entreprise (même si elle est sur internet) en procédant par étapes et financez-vous au maximum sur vos fonds propres. La fortune prendra plus de temps, mais vous résisterez mieux aux séismes financiers.

Je fais de l’argent facile en évitant les charges et impôts de mon pays

Amazon, Facebook, Total. Ils sont nombreux à générer des chiffres d’affaires monumentaux tout en évitant les mécanismes fiscaux des pays dans lesquels ils officient. Derrière le scandale de l’évasion fiscale individuelle se cache celui de l’évasion fiscale à grande échelle. Les petits entrepreneurs sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à ouvrir des sociétés dans des paradis fiscaux jugeant qu’internet leur permet de gérer leurs affaires depuis n’importe ou sur la planète. Je dois avouer comprendre celui qui souhaite éviter d’offrir la moitié de ce qu’il gagne à l’état pour financer des systèmes de retraite ou de sécurité sociale archaïques (i.e. extrêmement utiles, mais qui devraient être refondus pour coller à notre monde d’aujourd’hui). Mais en agissant de la sorte (de manière très individualiste), on ne fait que renforcer la faillite dans laquelle se trouvent les états. Car chaque euro en moins dans les caisses de l’état, c’est un euro qu’il faudra aller trouver en augmentant encore les impôts et charges de ceux qui restent. En gros, pratiquer l’évasion fiscale, aussi simple que cela puisse paraître, c’est aussi dire à tout ceux qui travaillent aussi dur que vous “allez vous faire voir, je vous laisse payer mon du à ma place”.

Mon avis : Le montants d’imposition et de fiscalité sont extrêmement élevés en France. Mais retournons le problème, si aucune entreprise ne cherchait à être plus intelligente que les autres en payant moins, nous payerions probablement tous beaucoup mois. Les montants mis en jeu ne sont pas négligeables, et j’ai tendance à préférer travailler durement pour payer mes charges et impôts (bien que leur montant ne devienne réellement difficile à supporter) que de m’échapper en laissant les autres le faire à ma place.

Je fais de l’argent facile en profitant de la crédulité des autres

Facile ! Le nombre d’offres de gains à multi-niveaux ou d’organismes proposant des prestations non-conventionnelles à visée thérapeutique ou à visée de bien être est en croissance forte depuis quelques années. Les processus d’emprises qui leur sont associés permettent aux fondateurs de dégager une véritable manne financière tout en laissant espérer à leurs clients une richesse facile ou un mieux être général. Manipuler et arnaquer (sans que cela n’en ai l’air) reste le moyen plus simple pour faire de l’argent facile. Souvent orchestré autour d’une personne ou d’un groupe de personnes qui auraient réussi à changer radicalement grâce à une méthode incroyable, ces concepts suivent un processus simple parfaitement décrit par Miviludes (l’organisme d’état en charge des dérives sectaires en France).

  1. Une première approche visant à présenter une opportunité de devenir riche, couplée à plusieurs outils visant à faire lever les doutes des adhérents potentiels (série de vidéos ou d’emails par exemples)
  2. Une étape visant à faire accepter l’idée de la richesse aux adhérents potentiels  (conférences en ligne ou en réel, vidéos ou simple blog visant à réunir les personnes intéressées)
  3. Une étape visant à créer une osmose entre le besoin de devenir riche et l’individu créateur du système (représenté comme un modèle de réussite et auto-proclamant l’efficacité de sa méthode).
  4. Une mise en avant du faible coût de l’adhésion au système face à ce qu’il est capable de vous apporter (même si vous devez investir 150 euros par mois pendant 12 mois, vous allez devenir suffisamment riche pour que ce montant ne soit pas important pour vous).
  5. Un appel à l’engagement sous forme de durée limitée ou de promotion spéciale visant à limiter la reflexion des adhérents potentiels en les poussant à agir vite.

Mon avis : Ce schéma, vous le connaissez. Certains d’entre vous y ont déjà été exposés. Certains d’entre vous sont probablement même tenté d’y recourir en se disant qu’il s’agit plus de marketing que d’arnaque ou de dérive sectaire. Pourtant, demandez-vous quelle portée auront vos actes ? Les personnes adhérent à votre système en verront-elles vraiment les résultats ? Ne s’agit-il pas d’une structure pyramidale visant à rendre riche le sommet de la pyramide en profitant des multiples strates qui seront créées au cours du temps ? Il est facile de faire de l’argent sur le dos des autres. Mais cela reste socialement tout aussi inacceptable que du racket ou du vol.

 

6 commentaires »

  1. paul 2 juillet 2013 à 0 h 55 min - Reply

    Salut,

    Très bon article ! On sent sent que tu as des valeurs (et une vision) que tu ne tiens pas à laisser tomber…

    Le groupe facebook n’est plus mis à jour apparemment avec les derniers articles publiés depuis avril :/ ?

  2. Mylene 2 juillet 2013 à 17 h 55 min - Reply

    Je suis très en accord avec cet article, je pense que lorsqu’on agit avec de mauvaises intentions, ou du moins avec des intentions pas complètement honnêtes, on finit toujours par le payer.
    On récolte ce que l’on sème comme on dit ;)

  3. Haydée@Travelplugin 3 juillet 2013 à 14 h 22 min - Reply

    Je rejoins Paul, tu as de belles valeurs. Je peux comprendre par contre que certaines entreprises fuient fiscalement ou arnaquent pour la bonne raison qu’il y a des failles ou des crédules.
    C’est malheureusement la triste réalité même si je ne prône ni l’un ni l’autre !

    Mais il faut dire que même les charges du petit entrepreneur sont énormes.
    Petite coquille dans la partie charges et impôt : “…nous payerions probablement tous beaucoup mois.” (moins)

  4. Jordane de MonBonPote 13 juillet 2013 à 19 h 17 min - Reply

    Ca confirme ce que je pensais un peu de toi, et comme dise les autres, il est évident que tes valeurs sont là, et que t’es sincère dans l’écriture de tes articles.

    Ca change de certains pros du blogging dont on ne citera pas de noms…

    Au plaisir,

    Jordane

  5. samuel@entrepreneur d'internet 16 juillet 2013 à 13 h 51 min - Reply

    Salut Julien,

    le monde d’aujourd’hui prône en majeure partie l’égoïsme.

    C’est cet égoïsme qui rejailli ensuite sur nous et nous pousse à trouver des stratagèmes pour parvenir à avoir la vie que l’on souhaites.

    L’argent facile existe certes, mais il faut avoir travailler avant de vivre ce rythme de vie.

    Amicalement,
    Samuel

  6. Théo Duverger 21 juillet 2013 à 14 h 33 min - Reply

    Bonjour Julien.
    Entièrement d’accord avec cet article. Pour revenir sur la dernière partie, le bulle internet est réellement en train de se regonfler dangereusement. Tout le monde y va de son petit lancement orchestré sur son nouveau produit miracle, pensant qu’au bout d’un certain nombre de ventes, la semaine de 4 heures s’offrira à eux. C’est ainsi qu’on voit fleurir nombre “d’experts” en tout genre…Le problème vient du fait que lorsqu’on est réellement un expert, qu’on veut réellement bien faire, on se retrouve noyé dans toute cette masse de médiocrité.
    Le seul secret pour réussir sa vie? Se bouger!
    Bien à toi

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.