The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

N°65 (Jouer 100$ au poker à Las Vegas)

Par Julien Perret 3 mars 2012 7
N°65 (Jouer 100$ au poker à Las Vegas)

Il est 19h00, j’ai à peine eu le temps de m’enfiler un burger dont la démesure est à la hauteur de du Casino Mirage et de son faux volcan, que le tournoi de poker du jour ouvre ses portes. Après avoir déposé les 100 derniers dollars de mon tour du monde à la « banque », je suis assigné à la table n°12. Pendant les 10 prochaines minutes, je vais découvrir les 10 personnes que je devrais ruiner si je veux avoir une chance de passer à la table suivante, alléchant programme.

Les joueurs sont de véritables caricatures, au point qu’on se demande ou se trouve la caméra de télévision qui retransmet l’évènement. A ma droite, une débutante afro-américaine aux gobelets tellement imposants qu’ils gâchent une partie de la vue sur la table. En face de moi, l’expert. Lunettes noires, maîtrise parfaite des jetons qu’il sait faire tourner dans tous les sens entre se doigts et lancer sur le tapis de manière hyper élégante. Il sortira au bout de 10 minutes. Il est assis à coté d’un texan reconnaissable par son accent, son chapeau, et sa manière unique de se remettre à flot en réengageant 100$ à chacune de ses défaites.

La partie commence et je ne peux mentir sur le léger stress qui monte en moi alors que je joue mes premières mains. Je réalise vite qu’il faut être prudent, mais suffisamment agressif pour faire peur lorsque cela est nécessaire. Alors que les joueurs tombent un pas un en tentant coups souvent assez aléatoires, je me contente de quelques rares mains qui me permettent d’augmenter significativement ma mise de départ. Le stress disparaît alors que je réalise que les chances de victoire son minces, il y a tellement de joueurs habitués en lice.

N’étant pas expert dans la dissimulation d‘émotions, je me force à laisser entrevoir des attitudes contradictoires à chacun de mes coup., Quelques uns tombent dans le panneau pensant avoir trouvé une proie facile, d’autres, plus observateurs, jouent prudemment et peinent à comprendre mon alternance de joie et d’anxiété. Au passage, je vous recommande cette technique relativement efficace à condition de la pratiquer avec un minimum d’intelligence. Au bout de deux longues heures de jeu, les tables se vident peu à peu alors que les mises de départ augmentent exponentiellement. Le moment est venu de réunir les 10 joueurs restants pour une dernière ligne droite.

C’est à cet instant que vous réalisez que la victoire est envisageable. C’est à cet instant que le stress remonte, porté par un enjeu important dont vous aviez fait abstraction jusqu’à présent. Vous n’êtes plus en train de jouer au poker en ligne, cette fois, c’est la vraie vie.

J’ose moins, ma pile de jetons redescend tranquillement, je réalise que j’ai besoin d’un ou deux gros coups pour reprendre confiance et aller au bout. Nous ne sommes plus que 7, et je suis à une carte de la suite. Je mise la moitié de mes jetons après quelques minutes de réflexion. La quarantenaire ténébreuse assise en face de moi me suit sans sourciller. Elle a forcément quelque chose de fort. Les autres abandonnent. La dernière carte de ma suite tombe, je mise le reste de mes jetons après avoir fait mine d’hésiter pendant deux longues minutes, elle me suit. Me voilà reparti. Je l’élimine. Puis je recommence avec deux autres joueurs. Porté par la chance, ou par la confiance. Probablement par un mix des deux dirait Patrick Bruel, le Thierry Roland du poker.

A quatre joueurs, la tension est pesante. Le quatrième repartira avec ses mains dans les poches alors que les trois premiers se partageront inéquitablement 2 000 $. Chaque coup est une torture mentale, la partie devient réellement excitante. Le premier à prendre un risque se trouve au bout opposé de la table. Il est suivi par un local d’une cinquantaine d’année dont je me méfie comme de la peste tant ses coups sont intelligents. Dans une telle situation, je sais que l’un des deux sortira. Je choisi la sécurité et les laisse s’entretuer. Choix judicieux qui m’amènera dans le trio de tête sans prendre le moindre risque.

Les trois restants poussent un soupir de soulagement sans savoir que tout va maintenant se jouer en trois coups. Un premier au cours duquel nous ne joueront pas, un second qui m’excluera de la partie, vaincu par une main parfaite, puis un troisième qui fera de mon bourreau le gagnant de la partie. Les jeux sont faits. J’ai non seulement joué une partie de Poker à Las Vegas, mais j’ai aussi multiplié ma mise par 4. Beau dénouement pour un tour du monde incroyable.

7 commentaires »

  1. Rake 25 décembre 2011 à 19 h 37 min - Reply

    Le récit de cette partie de poker donne très envie de faire un petit saut à Vegas.

  2. Jérémy 29 décembre 2011 à 23 h 26 min - Reply

    Le poker et le développement personnel sont étroitement liés. Maîtrise de soi, confiance en soi, contrôle de ses émotions, c’est hyper passionnant. Par contre tu dois avoir un sacré niveau pour faire une perf comme ça, c’est pas que du hasard ! Je commence à être pas dégueu non plus, mais pas au point de me lancer dans un tournoi à Las Vegas ! Bien joué ;) Tu te fais éliminer avec quel main ?

    • Julien 30 décembre 2011 à 13 h 47 min - Reply

      En réalité je ne suis pas un joueur expérimenté! Je me suis fait éliminé avec un full As Roi sorti sur la dernière carte. J’avais un Full As 10… la poisse :)

  3. Yann- Les outils du bonheur 16 janvier 2012 à 9 h 12 min - Reply

    C’est génial de l’avoir fait ! Bravo il faut vivre ses rêves, peut importe s’il on perd ou gagne, on à vécu ses rêves et c’est beau.

  4. Sylvain 31 mai 2012 à 20 h 58 min - Reply

    Salut Julien,

    Un petit mot pour te dire que… tu es passé à côté du plus haut saut en élastique à Végas.
    Voici un article:
    http://fr.canoe.ca/hommes/sorties/archives/2012/05/20120511-162734.html

  5. aldanjah 22 août 2012 à 10 h 59 min - Reply

    “Je choisi la sécurité et les laisse s’entretuer.”
    c’est souvent une bonne stratégie :)

  6. ludo9 3 juillet 2014 à 20 h 46 min - Reply

    Le poker est un jeux dans le quel la stratégie est intiment liée à la patience. Il faut savoir attendre les bonnes mains, autant que les bonnes situations et parfois même les bonnes confrontations. Bravo pour cette jolie description de partie.

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.