The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

N° 60 (hôtel capsule)

Par Julien Perret 19 février 2012 3

Pour les fêtards trop fatigués / alcoolisés pour rejoindre leur banlieue et pour les hommes d’affaires économes désirant dormir dans le centre de Tokyo, les Japonais ont eu l’idée d’aligner des rangées de capsules en plastique à peine plus grande que des cercueils, et d’y insérer des matelas et de la literie. Pour le comparer à quelque chose que vous connaissez tous, l’hotel capsule (puisque c’est le doux surnom que les européens lui donnent) est en quelque sorte  une auberge de jeunesse compartimentée. Un dortoir d’une vingtaine de lit dans lequel vous ne voyez jamais vos voisins.

Lors de ma première visite de Tokyo, j’ai donc engrainé mon petit neveu de 10 ans pour aller dormir dans un de ces hôtels dont le nom évocateur figurait en position 60 de ma life list. L’hôtel est situé dans un quartier peu touristique de la ville. Pas évident à trouver au premier abord, nous avançons à l’aveugle guidé par les milliers de néons incompréhensibles qui illuminent Tokyo avant de tomber par hasard sur un énorme panneau bleu luisant sur lequel est inscrit “Capsule”. A notre arrivée, on nous oblige à retirer nos chaussures et à les placer dans un petit coffre à l’entrée. Le type ne parle pas un mot d’anglais, mais nous donne le numéro de notre capsule qui sera suffisant pour trouver notre chemin dans les 9 étages de l’hôtel.

L’expérience n’est pas spectaculaire, tellement pas que nous avons passé 80% du temps  à dormir. En revanche, elle est étonnante : si l’on omet les quelques coup de tête et de pied d’un coté et de l’autre de la capsule, il s’avère que l’on se sent relativement à l’aise dans ce petit espace, bien plus que dans un dortoir collectif à mon goût.

Il faut dire que le cloisonnement limite le sentiment de promiscuité et les tracas liés à vos camarades de chambrée (ronflements et autres nuisances nocturnes). La où les dortoirs des auberges de jeunesse sont de véritables loteries (“faîtes que je tombe sur la jolie suédoise, faîtes que je tombe sur la jolie suédoise…. putaiiiiiin, le gros australien”), l’hôtel capsule ne se pose plus de questions.

Ajoutez à cela le bain chaud collectif à la japonaise avant d’aller dormir et quelques discussions avec des hommes d’affaire de passage, l’hôtel capsule aura été un véritable plongeon en profondeur dans la vie de Tokyo.. et le tout pour 20 euros, soit 4 fois moins qu’un hôtel passable dans le même quartier.

Bref, cette expérience n’apparaitra peut-être pas dans le top de ce que je vous conseillerais de ne pas manquer avant de mourir, mais elle vaut le détour si vous passez quelques jours à Tokyo !

Si vous aussi vous avez passé quelques nuits dans un hôtel capsule, n’hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires !

 

3 commentaires »

  1. alteriche 19 février 2012 à 12 h 02 min - Reply

    Cela fait aussi partie de ma life-list!

    Plus qu’une comparaison à une auberge de jeunesse “premium” avec chambre (!) individuelle, je voyais davantage cela comme la quintessence de l’hôtellerie, encore plus pour un voyageur. On y va pour dormir, se reposer, basta!
    L’an dernier, je me suis rendu dans un hôtel à Berlin: http://www.michelbergerhotel.com/
    J’étais tellement subjugué par la déco des chambres, par l’ambiance générale au lobby (bibliothèque, café, fiesta dans le patio avec barbecue et concert…etc, que j’avais du mal à quitter ce lieu pour partir à la conquête de la ville!!

    Julien, puisque tu as testé une capsule, peux-tu nous en dire plus: où et comment se lave-t-on? a-t-il des casiers pour laisser ses affaires? un vestiaire? est-ce mixte ou y a-t-il 2 zones distinctes? peut-on y séjourner plusieurs jours et donc laisser son bagage quelque-part (de manière safe)?
    Est-ce par ailleurs un modèle d’hôtel qui n’existe qu’au Japon?
    Je ne sais pas s’il y a une hiérarchie dans le standing, mais j’étais il y a quelques temps tombé sur un concept que j’avais gardé dans mes signets:
    http://www.interieurs.fr/blog/2011/09/15/9-h-capsule-hotel/

    • Julien 23 février 2012 à 10 h 35 min - Reply

      L’hôtel capsule est réservé aux hommes (tout du moins dans la version que j’ai visité). On se lave dans un bain public à la japonaise avec d’autres hommes. J’imagine qu’il en existe des mixtes ou les femmes dorment à d’autres étages ou dans d’autres salles. Il y a un vestiaire (comme à la piscine) avec un cadenas pour chaque client. On peut donc y rester plusieurs jours si nécessaire. J’ai vu des hotels similaires dans quelques aéroports mais le standing est plus élevé et les prix aussi. Je crois qu’il y en a un à Londres!

  2. FlorianL 22 février 2012 à 21 h 41 min - Reply

    sur ta photo, on dirais vraiment des machines à laver !!!
    C’est clairement pas un truc que je mettrais dans ma bucket life… mais merci pour le partage, si un jour je vais à Tokyo… j’y penserais faire un tour :)

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.