The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

N°55

Par Julien Perret 25 janvier 2012 4
N°55

Depuis que j’ai découvert la plongée, je n’ai de cesse de penser à la grande barrière de corail. Depuis que James Cook s’y échoua en 1770, le plus grand récif corallien du monde (presque aussi grand que l’Allemagne) a pris sa place dans le statut des plus grandes merveilles naturelles de la terre. Il est aujourd’hui en danger en raison de la pollution des eaux et du réchauffement climatique. Tragique.

L’art d’accumuler les galères

J’ai débarqué à Cairns un soir d’octobre, aux alentours de 23h. Alors que la route vers la grande barrière me semblait tracée et évidente, le Queensland s’est joué de mes nerfs et de ma fatigue. Je ne peux pas en vouloir à la navette de l’aéroport qui fit l’effort de me déposer à l’adresse exacte de l’hôtel ou j’avais posé une réservation. Une réservation censée m’assurer un peu de tranquillité avant une longue journée de plongée. Je peux en revanche en vouloir à la chaîne d’hôtel Holiday-Inn qui ferme à double tour les portes de ses hôtels aux alentours de 22h et ne garde pas toujours de réceptionniste à disposition.

Me voila perdu au milieu d’un quartier tristement sombre et peu rassurant de Cairns. Une belle nuit en perspective. Je décide de sonner comme un forcené à la porte, lorsque j’aperçoit une voiture sortir du parking. Je me jette spontanément devant, animé par le désespoir de la situation. Un geste stupide qui aurait pu me valoir un accident. La conductrice travaille ici. Elle m’annonce qu’il y a un problème avec ma réservation et que j’ai été transféré dans un hôtel de l’autre coté de la ville. Prise d’un élan de bonté, elle propose de m’y conduire, ce que j’accepte sans rechigner. Sa voiture est peut être la plus sale qu’il m’ait été donné de voir. Le sol est jonché de vieilles canettes, de vêtements sales et de bouffe, j’ai l’impression de nager dans une décharge à ordure avec un masque à huiles essentielles sur le visage (la voiture sent mystérieusement le parfum de  fille!)

Après quelques discussions sur les touristes Australiens de 15 ans récemment arrêtés à Bali, je trouve enfin une chambre où passer la nuit. C’est seulement le lendemain matin que je réalise que la personne que je devais rencontrer pour prendre le bateau n’est pas au courant du changement, et que je n’ai aucune idée d’où je me trouve! Il me faudra une dizaine de coups de fils pour retrouver sa trace et arriver (enfin) devant l’immense convoyeur censé me transporter jusqu’à la grande barrière.

Vers le plus grand récif du monde

Le périple en bateau est hallucinant. Le navire est une sorte d’immense barge contenant plus d’une centaine de personnes, et il en part 2 ou 3 par jour. Le tourisme de masse par excellence. Difficile de croire que tout cela ne participe pas activement à la dégradation du corail. J’en profite pour faire connaissance avec un couple anglo-grec plutôt sympa. La fille va sauter en parachute une semaine plus tard, et s’intéresse à mon projet. Il s’avère qu’elle a récemment décidé de lâcher sa vie stressante pour tenter quelque chose de différent, centré sur ses rêves. Bref.

La suite, les images en parleront mieux que moi, je vous laisse donc apprécier les 6 minutes de vidéo qui suivent. Une véritable claque visuelle!

Image de prévisualisation YouTube

Réalisé en octobre 2011 Lieux : Cairns, Australie
Pour quelques photos supplémentaires du lieu, pensez à “liker” ma page facebook!

Si vous aussi avez envi de vivre cette expérience ou l’avez déjà réalisée, n’hésitez pas à partager vos idées, impressions, et questions dans les commentaires!

Liste, Life List, bucket list, 100 choses à faire, avant de mourir, vivre ses rêves, réaliser ses rêves, grande barrière de corail, corail, plus grand récif du monde, australie, barrière de corail, survoler, vidéo, plongée, faune, flore, Cairns

4 commentaires »

  1. Arnaud 26 janvier 2012 à 11 h 41 min - Reply

    Ça donne envie !

  2. gaspard 26 janvier 2012 à 20 h 13 min - Reply

    Un peu triste a chaque fois que je pense à la barrière de corail. Le plus grand récif de corail au monde n’est pas en forme et toute la surexploitation ne l’aide pas.
    Bon, quoi qu’il en soit c’est une bonne expérience, un “must have” sur une life list et ça aide à sensibiliser sur les fonds marins que les gens oublient toujours un peu vite.

    C’est quoi le prochain numéro de la liste ?

  3. Carnet de voyage 29 janvier 2012 à 19 h 17 min - Reply

    Ca fait un moment que je n’étais pas passée par là et je vois que tu as bien avancé dans ta liste ;)

    Félicitations et bon courage pour la suite !

  4. Tour de la Planete 4 février 2012 à 17 h 21 min - Reply

    Très impressionante, cette vidéo, surtout vue du ciel.
    Voilà ma version de mon passage sur la grande barrière : http://bit.ly/AgTNBl

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.