The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Jour 6 : Comment trouver une idée ?

Par Julien Perret 26 juin 2012 5
Jour 6 : Comment trouver une idée ?

Cet article est le sixième volet du programme 30 jours pour financer vos rêves. Si vous découvrez le programme aujourd’hui et que vous souhaitez le suivre en intégralité, je vous conseille vivement suivre les articles dans leur ordre de parution afin de tirer un maximum de profit des enseignements que j’y apporte. Vous pouvez retrouver l’agenda du programme sur la page Comment vous pouvez changer de vie. Ce programme est gratuit pendant 60 jours à compter du 21 juin 2012. Pensez à le partager sur Facebook !

Maintenant que vous savez de combien d’argent vous avez besoin et que les bases sur lesquelles reposera notre système sont acquises et que vous devez avoir éliminer quelques une de vos questions les plus tenaces, nous allons nous lancer concrètement. Or même si l’idée ne fait pas tout, elle est bien le point de départ de votre aventure.  L’idée est la vague sur laquelle vous allez surfé, elle est généralement ce qui fait tilt dans votre esprit et ce qui vous donne la foi pour avancer.

Seulement, personne ne nous a jamais appris à avoir des idées, et encore moins à avoir de bonnes idées. Il va donc falloir en passer par la si vous souhaitez financer vos rêves. D’ailleurs, ce n’est pas une mais plusieurs idées dont vous allez avoir besoin. La comparaison vous permettra de prendre une décision plus juste et vous laissera plus de flexibilité dans votre démarche.

Trouver une idée pour commencer

Soyons clairs, je n’ai bien évidemment aucune recette miracle. Si je possédais la formule mathématique permettant de trouver une idée qui fait des millions, j’aurais moi même des millions sur mon compte en banque. Ce n’est pas le cas. En revanche, que vous soyez sur internet ou ailleurs, il existe des méthodes qui vous aideront à ne pas partir dans le mauvais sens. J’ai agrémenté cette section de conseils glanés auprès d’experts du marketing travaillant dans de grands groupes internationaux et avec qui j’ai travaillé au cours de ma carrière de consultant. Pour des raisons éthiques, je ne peux bien évidemment pas divulguer leur nom.

Avoir des idées de business, c’est à la portée de n’importe qui. Vous en avez d’ailleurs probablement plusieurs dizaines chaque année sans même vous en rendre forcément compte. Mais il suffit de rencontrer un jour dans votre vie l’un de ces nombreux savants fous, qui pondent chaque mois des dizaines d’idée démentes  pour se rendre compte de la taille du fossé qui se dresse entre une idée et une idée de business à succès. Vous-même avez probablement déjà ressenti votre esprit s’enflammer pour s’éteindre au bout de quelques instants comme un feu de paille. Trouver une idée est une chose, trouver une idée susceptible d’intéresser quelqu’un et à laquelle personne n’a pensé en est une autre.

Nous sommes déjà plus de 6 milliards d’êtres humains sur cette petite planète, chacun d’entre eux pouvant potentiellement générer une ou deux idées chaque mois, il n’est pas déraisonnable de penser que près de 100 milliards d’idées sont lancées en l’air chaque année sur la planète bleue. Se différencier au sein de cette multitude d’illuminations passagères s’avère donc être une tâche herculéenne. Il n’existe aucune clé miraculeuse pour trouver les idées qui n’ont jamais caressé les neurones d’aucun autre être humain, mais trois règles permettent de mettre toutes les chances se son coté :

  • Concentrez-vous sur les domaines qui vous plaisent. Ce sont ceux sur lesquels vous aurez la vision la plus profonde et complète. Qui mieux qu’un joueur de tennis régulier pouvait inventer les stabilisateurs accrochés pendant plusieurs décennies aux cordes de la quasi-totalité des raquettes ? Qui mieux qu’un passionné de cuisine travaillant dans une usine de silicone pouvait inventer le produit qui remplacerait une grande partie des vieux gants de cuisine en tissu ? Se concentrer sur ce que l’on aime, sur ce que l’on connait, c’est se donner un avantage sur 70% (si vous aimez le football) à 99,9% (si vous êtes passionné de voiliers à 4 mats) du reste du monde. Même si vous ne devez pas exclure les autres domaines, ne passez pas à coté de ceux que vous connaissez. L’idée n’est pas de faire de votre passion votre système, mais bien d’utiliser l’un de vos acquis pour faciliter le travail.
  • Soyez à l’écoute de ce qui ne va pas. N’importe quelle plainte est une idée. Lorsque quelque chose ne fonctionne pas, ne plait pas, ou lorsque les gens râlent parce que la solution qu’ils utilisent le fonctionne pas, il existe une idée de système. Chaque plainte est un besoin qui ne demande qu’à être assouvi. Lorsque nous en avons eu marre de nous lever pour changer de chaine à la télévision, quelqu’un a inventé la télécommande. Lorsque nous en avons en marre de payer trop cher, quelqu’un a inventé groupons, lorsque nous avons commencé à nous plaindre du manque de confort en avion, quelqu’un a inventé la première classe. Quasiment tous les business sont nés d’un mécontentement. Apprenez à les écouter.
  • Dépêchez-vous. N’attendez jamais trop longtemps pour mettre en œuvre vos idées, ou tout du moins pour protéger celles qui vous semblent réellement intéressantes. Si vous avez pensé à quelque chose, il y a de grandes chances que quelqu’un soit en train d’y penser aussi à un autre endroit de la planète. Ne le laissez pas vous devancer.

Que vous ayez choisi de cibler 1 millions d’utilisateurs ou 200 personnes, votre idée doit apparaitre comme un must-have pour votre cible. Nous reviendrons plus tard sur la manière de tester une idée (études de marché réduites, etc.), l’objectif ici est de se focaliser sur la manière de générer une idée qui ait des chances d’être en adéquation avec les attentes de vos futurs clients.

Exercice 1

A compter d’aujourd’hui, commencez à noter toutes les plaintes que vous entendez autour de vous et à imaginer des solutions. Même si ces solutions paraissent irréalistes, ne vous en faîtes pas. Apprenez simplement à votre cerveau à trouver des solutions à des problèmes. Pour valider l’exercice, efforcez vous de noter chaque jour au moins une plainte et la solution que vous avez imaginé pour y remédier.

Vous ne trouverez peut-être pas une idée des aujourd’hui, mais je peux vous assurer que dans 3 mois, vous aurez au moins une dizaine de pistes valables pour avancer.

trouver une idée

D’autres pistes de réflexion : nos besoins secondaires

Il arrive que les gens ne se plaignent pas parce qu’ils n’ont pas encore l’idée de se plaindre. En effet, certains de nos besoins sont encore entièrement innassouvis et rien ne nous laisse croire qu’ils pourraient l’être. En plus d’apprendre à écouter les plaintes, vous allez devoir apprendre à répondre à des besoins latents. C’est l’une des spécialités de grand innovateurs comme le sont Apple, Pfizer ou Volkswagen. Réfléchissez profondément aux questions suivantes : quelle sont les difficultés que j’éprouve lorsque je pratique ma passion ? Quels sont les problèmes que je rencontre régulièrement ? Qu’est ce qui me faciliterait la vie ? L’intérêt d’avoir choisi un thème qui vous passionne prend ici toute son importance, il serait évidemment bien plus compliqué d’aller chercher à améliorer la pratique du golf si vous n’avez jamais touché un club de votre vie.

Malheureusement, ces questions, tout inventeur ou créateur se les pose. Le secret des créateurs à succès réside aussi dans leur capacité à aller un cran plus loin et à répondre en simultané à certains besoins, dits secondaires, afin d’afficher une valeur plus importante à leur offre.

Je vous propose de découvrir la perception qu’ont quelques experts du marketing des grands besoins secondaires de notre monde actuel et d’analyser la manière les utiliser pour peaufiner vos idées et les rendre irrésistibles. J’ai choisi de vous présenter 12 grandes tendances de notre société. Ces tendances sont bien entendu amenées à varier au fil des années, mais vous pouvez être sur qu’elles continueront à influencer notre inconscient dans les années à venir :

  • Chercher l’authenticité : le consommateur du XXIème siècle a une forte tendance à s’écarter de tout ce qui ressemble à du sur-marketing. Il choisira plus volontiers des produits « vrais », issus d’une véritable expérience de fabrication, au caractère authentique, et qui lui inspirent un vent de spiritualité ou d’harmonie avec le « vrai » monde.
  • Economiser et limiter les dépenses inutiles : l’économie en dent de scie et l’insécurité de l’emploi latente font progressivement entrer des concepts tels que « les prix les plus bas » et le meilleur « rapport qualité prix » dans notre quotidien. Depuis quelques années, cette tendance ne se limite plus aux personnes aux revenus limités.
  • Vivre depuis son salon : Cela ressemble encore à un cliché véhiculé par les films de science fiction de la fin du XXème siècle, mais des facteurs tels que l’insécurité, l’augmentation du cout de la vie et la croissance soutenue du développement technologique en font une véritable tendance actuelle. Beaucoup de succès sont aujourd’hui des transpositions à l’intérieur de la maison de ce qui se vivait auparavant à l’extérieur.
  • Vivre au virtuel : Les journées de travail à rallonge et l’aliénation progressive au sein des grandes mégapoles pousse un nombre croissant d’êtres humains à transposer leurs interactions sociales vers leur écran d’ordinateur. Le développement des réseaux sociaux ou des sites de rencontre ne sont qu’une infime partie des preuves de cette tendance à prendre avec quelques pincettes : le face à face possède encore de beaux jours devant lui.
  • Donner le contrôle au consommateur : Internet a progressivement offert un contrôle accru au consommateur. Moteurs de recherches, forums, guides descriptifs détaillés, comparatifs. Tous ces outils donnent au consommateur le pouvoir de choisir exactement ce qu’il veut et de se forger sa propre opinion sur n’importe quel produit.
  • Intervertir les rôles et brouiller la notion de gendre : Working girl, metrosexuel, tous ces nouveaux stéréotypes brouillent la notion de gendre qui prédominait au millénaire précédent (ndlr. il y a dix ans). Cette tendance crée de nouveaux besoins et transforme ceux qui existaient auparavant. Elle brouille aussi la notion de décisionnaire sur des achats importants comme sur des dépenses du quotidien.
  • S’amuser (enfin) : Le consommateur moderne veut se déstresser, oublier les difficultés et les tracas de son quotidien, s’évader quelques instants et profiter de sa vie. Dans les années à venir, on peut imaginer que l’éthique même du travail pourrait subir un revirement majeur visant à recentrer l’individu et son bonheur au cœur des débats.
  • S’éveiller aux tendances vertes : Bien que l’importance du respect de l’environnement ait été rapidement reconnu comme une nécessité pour l’humanité, son application prend un temps démesuré. Pourtant, nos petits gestes du quotidien évoluent inconsciemment. Nous trions nos déchets, nous ne changeons plus de sac de course à chaque visite au supermarché. L’écologie, sans être un vrai besoin, est un facteur de décision important.
trouver une idée
  • Sembler être au dessus de ses moyens : Les facilités de crédit, la décroissance du prix des articles de luxe, la copie à bas prix, tant d’éléments qui démontrent l’appel des classes moyennes à vivre de la même manière que les quelques privilégiés perchés dans les hautes sphères. Plus question aujourd’hui de se limiter, ou de faire du cheap qui à l’air d’être cheap.
  • Vivre pour l’expérience : Que peut-on faire lorsqu’on possède tout ce que l’on veut posséder ? la tendance actuelle est à l’expérience, l’envie d’avoir se transforme en envie de faire, et un nombre croissant de consommateurs préféreront descendre des montagnes russes plutôt que dépenser pour une n-ième nouveau téléphone portable.
  • Rester jeune : Nous ne nous contentons plus de vivre plus longtemps, nous voulons maintenant vivre jeunes plus longtemps. Que ce soit une question de paraître ou d’attitude, la recherche de la jeunesse éternelle est une constante de notre société moderne, qui influence profondément de nombreux produits de notre quotidien
  • Tout avoir à portée de main en instantanée : Des délais toujours plus rapide, des produits qui viennent jusqu’à chez vous. Le regard que notre société porte à la distribution a considérablement changé pour amener les produits de vos rêves chez vous en quelques heures si vous le désirez.

C’est en combinant certains de ces besoins secondaires avec une de leurs idées que de nombreux créateurs ont connu un succès débordant au cours des 15 dernières années.

Retournons 10 ans en arrière, et considérons l’idée d’ouvrir une chaine de franchisés spécialisée dans les produits pour le corps. Pas inintéressant sur le principe, mais peu attractif dans les faits si l’on considère la concurrence monstrueuse de poids lourds tels que Sephora et Marionnaud. Que dire de l’idée de miser sur une marque de produits de beauté nouvelle quand on connait l’importance des marques dans cet univers particulier (L’Oréal pour n’en citer qu’un). Pourtant, en misant à fond sur « l’authenticité » (produits naturels, marketing ciblé, boutiques à l’architecture lumineuse alliant du blanc, du vert et des boiseries, etc.) et la « tendance verte » (de la protection des animaux jusqu’au commerce équitable), des marques telles que Body Shop ont su trouver leur public et imposer leur univers. L’univers de la mode possède lui aussi son lot de réussites, comme Zara et son catalogue produits calqués sur ceux des grands défilés (sembler vivre au dessus de ses moyens), renouvelé à un train d’enfer. Que dire enfin des coffrets sensations, dont le principe n’a rien de révolutionnaire mais se focalise en priorité sur un type d’expérience particulier à moindre coût.

Exercice 2

A compter d’aujourd’hui, observez votre environnement et réfléchissez à la manière dont les tendances dont nous parlions ci-dessus pourraient s’insérer dans ce qui existe pour créer quelque chose de plus en phase avec les attentes du monde. Chaque fois qu’une idée vous viendra, notez la quelque part.

Par ailleurs, je vous propose de noter toutes les idées que vous pouvez avoir à coté de celles tirées des deux exercices. Tout est bon à prendre, et l’idée à la clé de votre système sera peut-être encore plus basique que cela.

Demain, il n’y aura pas d’article. Tous les sept jours, je vous laisse reprendre le travail de la semaine pour être sur que vous puissiez l’intégrer avant de passer à la suivante. Rendez-vous sur la page page Comment vous pouvez changer de vie pour retrouver l’agenda complet de la semaine. Profitez en pour vous reposer ou pour poser des questions sur les choses qui ne vous semblent pas claires en commentaire !

Partagez gratuitement le contenu du programme sur votre site ou sur Facebook

Il vous suffit  de mentionner qu’il provient du site The Life List et d’ajouter au minimum un lien vers la page “http://www.thelifelist.fr/comment-vous-pouvez-changer-de-vie/” sur votre site.

5 commentaires »

  1. Jean-Philippe 27 juin 2012 à 8 h 52 min - Reply

    C’est génial ton programme Julien ! Je le découvre aujourd’hui et vraiment, je trouve que c’est un excellent workshop. En plus, il est gratuit et donc accessible à tous et toutes. Chapeau. ;)

  2. Arthur 23 août 2012 à 17 h 23 min - Reply

    Avoir un entourage qui se plaint souvent = Cela peut être agaçant à moins de l’interpréter comme une mine d’or à idée! Très bon article!

  3. Regis 10 septembre 2012 à 13 h 54 min - Reply

    Bonjour… Je suis d’accord avec le fait que l’idée est un principe fondamental.. Et en lisant ce texte, j’ai trouvé cette méthode de brainstorming très intéressante… Il me semble que, en effet, l’important est d’envisager les choses en adoptant le point de vue du futur utilisateur ((de quoi a-t-il besoin ? de quoi a-t-il envie ? quels sont les problèmes qu’il rencontre?). Merci pour cette entrée en matière! La deuxième partie sur les tendances du moment est vraiment un plus au niveau des infos…

  4. Christian 4 octobre 2012 à 11 h 20 min - Reply

    Bonjour

    Article sensationnel et je pèse mes mots , pas de formule magique comme sur beaucoup de blogs mais des idées simples , basiques avec un potentiel infini . Je pense que ton blog est un des meilleurs du web julien , la lecture de ton ebook et de cette première semaine pour financer ses rêves m’ont apporté plus que tout ce que j’ai déjà lu ailleurs . Je me sens armé pour vraiment commencer quelque chose de nouveau à partir de tes éditos qui sont une base sérieuse pour vivre la vie de ses rêves , je ne saurai jamais comment te remercier pour tout ce que tu m’as apporté en si peu de temps . Merci .

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.