The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Jour 10 : Comment comparer vos idées et choisir la bonne

Par Julien Perret 30 juin 2012 2
Jour 10 : Comment comparer vos idées et choisir la bonne

Cet article est le dixième volet du programme 30 jours pour financer vos rêves. Si vous découvrez le programme aujourd’hui et que vous souhaitez le suivre en intégralité, je vous conseille vivement suivre les articles dans leur ordre de parution afin de tirer un maximum de profit des enseignements que j’y apporte. Vous pouvez retrouver l’agenda du programme sur la page Comment vous pouvez changer de vie. Ce programme est gratuit pendant 60 jours à compter du 21 juin 2012. Pensez à le partager sur Facebook et sur vos blogs !

Depuis quelques jours, vous devriez être en train de noter vos idées business sur une feuille de papier. Seulement, vous connaissez maintenant les 5 commandements d’un système financier efficace et les business models qui répondent à ces commandements. Aujourd’hui, nous allons essayer de rapprocher toute la théorie des 4 derniers jours pour générer de nouvelles idées business et sélectionner les meilleures.

L’article d’aujourd’hui est très orienté vers la pratique. Vous n’avez qu’assez peu de contenu à lire, mais beaucoup de choses à faire et à tester. Il est fort probable que cette journée ne suffise pas à venir à bout des deux exercices proposés. Ne vous inquiétez pas, même si le programme continue, rien ne vous empêche de ralentir votre rythme ou de reprendre ces exercices en même temps que vous avancez.

Exercice 1 : Donner forme à de nouvelles idées business

Ce nouvel exercice va vous permettre de ratisser un peu plus large dans le champ des idées que vous possédez déjà en réutilisant les modèles de systèmes que nous avons vu ensemble hier. Je vous propose de suivre pas à pas la méthodologie ci-dessous :

  • Inscrivez-vous sur le site bubbl.us et cliquez sur « sheet » pour ouvrir une nouvelle page de travail. Bubbl.us est un outil gratuit et très simple d’utilisation pour brainstormer efficacement. Il vous permet d’illustrer l’ensemble des possibilités qui s’offrent à vous.
  • Sur la bulle centrale, inscrivez « mon système »
  • Accrochez à cette bulle l’ensemble des sujets qui vous intéressent (couleur bleue) et des idées que vous avez déjà eu (couleur verte) en cliquant sur « new child bubble » sur la bulle centrale. Donnez une couleur unique à ces bulles (différente de celle de la bulle centrale). Votre schéma devrait ressembler à cela

  • Pour chaque sujet qui ne soit pas réellement une idées business (une thématique générale qui vous intérésse), réfléchissez à une liste de marchés de niche adressables. Utilisez si nécessaire les besoins secondaires dont nous avons parlé la semaine dernière. Ainsi, si vous avez mentionné la thématique voyage parce qu’elle vous inspire sans pour autant que vous n’ayez d’idée particulière,  vous pouvez  envisager :
    • Une spécialisation vers le voyage authentique, à la rencontre des peuples et des vraies cultures (chercher l’authenticité)
    • Un moyen de faire voyager ceux qui ne veulent pas bouger de chez eux en proposant des visites virtuelles, des documentaires, etc. (Vivre depuis son salon, vivre au virtuel)
    • Offrir au consommateur les moyens de choisir, et de bien choisir en offrant des comparatifs, des articles, des vidéos (Donner le contrôle au consommateur)
    • Se spécialiser dans le voyage d’expérience en centrant l’ensemble non pas sur une destination mais sur des choses inoubliables à vivre comme un enterrement de vie de garçon, un mariage, un sport extrême (Vivre pour l’expérience)
    • Etc.

selection idees

N’hesitez pas à inscrire toutes les idées business qui vous passent par la tête, l’illustration ci-dessus est simpliste, la votre peut contenir beaucoup plus de bulles.

  • Enfin, utilisez les modèles business dont nous avons parlé hier pour générer de nouvelles idées et donner un sens plus concrets à vos idées actuelles. Certaines ne correspondront qu’à un business model, d’autres à plusieurs. Si vous avez retenu le voyage pour enterrement de vie de garçon, vous pouvez tout à fait proposer :
    • De vendre directement vos services comme consultant pour organiser des voyages. Cela ne répond pas à l’un des cinq commandements, mais peut tout à fait répondre à certains items de votre liste.
    • De devenir intermédiaire en groupant les prestations offertes par différentes organisations (une sorte de groupons pour les enterements de vie de garçon)
    • D’écrire un blog référent sur le sujet et de le monétiser via l’affiliation et la vente de prestations
    • Etc.

Prenez suffisamment de temps pour réaliser un véritable brainstorm de qualité, peut-être plusieurs jours. N’oubliez pas que vous allez devoir consacrer du temps à générer ces revenues additionnels, cela ne doit en aucun cas être une corvée. Une fois cet exercice terminé, vous allez vous retrouver dans une situation inédite puisque vous avez bien trop d’idée (alors que vous n’en aviez pas quelques jours plus tôt). Il est maintenant nécessaire d’en choisir une ou deux qui sortent du lot parce qu’elles sont plus faciles à réaliser, parce qu’elles ont des chances de vous demander moins d’investissement ou parce qu’elles rapporteront plus que les autres.

Exercice 2 : Choisir l’idée qui sort du lot

La prise de décision a sans nulle doute un coté instinctif. Mais l’instinct ca fonctionne lorsque vous connaissez par cœur les domaines sur lesquels vous vous trouvez. Or pour la plupart d’entre vous, monter une entreprise ne fait pas partie de votre quotidien. Nous allons donc nous attacher à une méthode rapide mais suffisamment rigoureuse pour vous faire prendre la bonne décision dans votre choix d’idées business à mettre en avant

Je me souviens parfaitement de l’une des premières décisions vraiment compliquées de ma vie, quitter mon premier job et en choisir un autre. Je n’avais pas le choix, il fallait prendre une direction sans attendre. C’était par une froide soirée d’hiver ou le jour se couche à 17h, j’avais pris une simple feuille de papier blanc que j’avais divisée en deux parties : Pour et Contre. Après quelques jours de réflexion à remplir les deux colonnes, j’avais commencé à éliminer les éléments de chaque colonne par paires en fonction de leur importance jusqu’à vider l’une des colonnes. Ma décision était prise. Elle m’effrayait, mais elle était prise.

Depuis, je réalise que j’ai considérablement amélioré cette méthode. En effet la précédent garde une composante trop instinctive bloquant les décisions les plus complexes, confrontant des éléments tous aussi attirants les uns que les autres. Chaque possibilité a des avantages, des inconvénients, des risques. La force de ma méthode est de réussir à quantifier de manière transparente et pragmatique ces éléments afin de percevoir de quel coté penche la balance.

  • Téléchargez le tableau de séléction d’idées : Ce tableau va vous aider à qualifier facilement les idées qui sont le plus en adéquation avec vos envies tout en gardant à l’esprit les principaux éléments de succès dont nous avons discuté jusqu’à présent. Ce tableau comporte déjà des éléments importants qui doivent figurer dans votre décision. Vous pouvez néanmoins ajouter des élements dans les lignes « autres » si vous le désirez.
  • Donnez une importance relative à chacun de ces éléments. Placez vous sur une échelle de 1 à 9 (9 étant l’élément le plus important) et donnez une note à chacun des éléments listés. L’objectif est de mettre en avant ce qui compte le plus pour vous (cherchez-vous avant tout à vous amuser ou avez vous de gros besoins financiers par exemple). Inscrivez cette note dans la deuxième colonne de votre tableau. Des notes indicatives ont été inscrites par défaut dans le tableau que vous avez téléchargé.
  • Notez chacune de vos opportunités / chacun de vox choix possibles selon les critères d’importance que vous avez précédemment définis. Les notes peuvent aller de 1 à 10. Par exemple, sur la ligne « Niveau d’intérêt pour le projet / l’idée », inscrivez 10 pour l’idée qui vous plait vraiment le plus et 1 pour une idée qui ne vous plait pas du tout.  Sur la ligne concurrence, inscrivez 10 pour une idée pour laquelle vous êtes absolument seul et 1 si vous êtes en concurrence avec une multinationale.
  • Les éléments de ce tableau sont classés en quatre catégories. Certains éléments dépendent de vous et de votre personnalité alors que d’autres sont purement financiers ou marketing :
  1. Le sujet répond-ils aux besoins fondamentaux que nous avons exprimés il y a deux jours ?  Ces principes doivent être structurant pour que votre système fonctionne. Veillez donc à garder des pondérations importantes sur ces critères, et plus particulièrement sur « réponse à un besoin » et « indépendant du temps »
  2. Avez-vous les compétences pour construire un tel système ? Même si il est vrai que vous pouvez vous débrouiller seul et en partant de zéro, il est préférable d’avoir quelques atouts de son coté pour entamer la mise en place d’un système. Que ce soit une connaissance du domaine, une compétence technique ou bien des connaissance, cherchez tout ce que vous avez entre les mains pour bien débuter.
  3. Le sujet vous plaît-il ? Si vous ne savez pas comment noter cette partie, rendez-vous sur l’article consacré à la place de la passion dans votre système. N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas que d’amusement lorsque l’on parle d’interet, mais aussi de capacité à apprendre, d’interet pour le type de travail à réaliser, etc.
  4. Le système est il viable financièrement ? L’article de demain devrait vous aider à raffiner cette question prioritaire, mais en attendant, je vous propose de donner une première note estimative à trois critères importants : Les investissements sont-ils élevés, le secteur est-il en croissance et quelle est la taille relative du marché auquel vous vous attaquez. Afin de nuancer ce dernier  critère, nous ajouterons une estimation du degré de concurrence sur le secteur pour temperer les gros marchés très concurrentiels
  • Faîtes ensuite les totaux et faîtes ressortir l’opportunité ayant la meilleure note. C’est de manière pragmatique le meilleur choix à prendre. Bien sur, votre dilemme intérieur continuera d’exister, mais il est une sur qu’entre les choix que vous vous êtes donné, celui ci conviendra au moins aussi bien que les autres.

Bien sur, cet exercice ne résoudra pas l’incertitude liée à une opportunité, il ne viendra pas à bout des risques que vous prenez. Son but est uniquement de vous aider à dépasser la complexité d’une décision en la rendant rationnelle. Parfois, il arrive que deux décision soient très proches, y compris lorsque vous faîtes l’exercice. N’oubliez pas de faire confiance à votre instinct. Ne réfléchissez pas et lancez vous dans celle qui vous touche le plus au moment voulu. Lorsque des opportunités sont trop proches, vous regretterez toujours l’autre, mais vous regretterez toujours plus de n’avoir choisir aucune des deux. 

Une dernière mise en garde

J’ai rencontré quelques entrepreneurs ayant eu l’idées business de génie par excellence, celle dont tout le monde rêve, cette idée qui pourrait permettre de se construire un une piscine à débordement remplie de Dom Pérignon sur les hauteurs de St Tropez (chacun son idée de la richesse après tout…). Pourtant, quelques années plus tard, on retrouve ces mêmes entrepreneurs au volant de leur Kangoo ramant pour aller visiter un client à l’autre bout de Paris et tenter de raccrocher les deux bouts. La question qui nous fait alors trépigner de curiosité est évidemment : « que s’est il passé entre le point A, idée de génie, et le point B, Renault Kangoo ? » La réponse générale à cette question est souvent la même : l’opérationnalisation de l’idée.


Une idée peut être absolument révolutionnaire et géniale tout en étant extrêmement complexe à mettre en place. Il est donc important de garder en tête quelques pièges à éviter lorsque vous décidez de lancer dans la mise en place de votre système financier :

  1. Si vous ne voulez passer votre vie à penser à votre entreprise, ne plus fermer l’œil de la nuit et refuser de partir en vacances sans votre blackberry pour pouvoir vérifier vos mails 19 fois par jours, limitez drastiquement les investissements nécessaires à son lancement. De manière simplifiée, l’argent que vous allez mettre en jeu peut provenir de deux sources votre compte en banque ou celui d’un investisseur quelconque. Dans le premier cas, vous comprendrez aisément le lien qu’il peut exister entre la somme mise en jeu et le stress qui sera généré post-lancement. Dans le second cas, vous serez accompagné en permanence d’une pression délirante et d’une obligation de résultat. Au passage, je conseille fortement d’éviter la seconde solution qui vous retirera tout contrôle réel sur votre activité et sur vos choix stratégiques.
  2. Si vous voulez vous établir dans la durée et assurer une pérennité à vos revenus, ne négligez surtout pas la qualité de vos produits / services. Deux arguments pour défendre ce point de vue. Premièrement, d’un point de vue commercial, une mauvaise qualité risquerait de tuer votre entreprise naissante dans l’œuf. Une mauvaise qualité c’est en effet le risque d’un très mauvais bouche à oreille et l’assurance que vos premiers clients ne reviendront pas. Deuxièmement, une mauvaise qualité c’est un service après vente couteux et consommateur de temps : coups de téléphone nombreux, clients énervés, produits à remplacer, retours de livraisons.
  3. Simplifiez-vous la vie. Cela peut semble paraître évident, mais je ne compte plus le nombre de personnes que j’ai vu s’embarquer dans des modèles économiques complexes et consommateurs de temps pour réussir à dégager quelques euros. N’oubliez jamais que vous êtes maître de ce que vous construisez, ne vous imposez pas volontairement de contraintes à vous en arracher les cheveux. L’une de mes connaissances s’orientant vers la création d’une activité de vente de produits électroniques sur internet avait volontairement choisi d’offrir des délais de livraison de 48h sur l’ensemble de ses produits. Dieu seul sait si cet argument avait un impact quelconque sur ses ventes. Ce qui est en revanche certain, c’est que cette contrainte l’obligeait à poster des colis tous les jours de la semaine et le mettait dans un état de stress insensé chaque fois qu’il ne rentrait pas chez lui un soir.

Vous voila mieux armés pour choisir les idées business qui sortiront du lot et qui vous mettront
sur la voie de la vie de vos rêves. Vous avez maintenant des idées, peut être pas celles qui changeront le monde, mais celles dont vous pensez sérieusement qu’elles peuvent intéresser suffisamment de personnes pour vous apporter un jour les revenus dont vous avez besoin.

Deux barrières vont alors se dresser sur votre route : votre manque d’analyse du business model qui repose derrière votre idée et votre méconnaissance de la véritable propension qu’ont les gens à acheter votre idée. Ce sont les deux thématiques sur lesquelles nous reviendrons dans les deux jours qui viennent.

Partagez gratuitement le contenu du programme sur votre site ou sur Facebook

Il vous suffit  de mentionner qu’il provient du site The Life List et d’ajouter au minimum un lien vers la page “http://www.thelifelist.fr/comment-vous-pouvez-changer-de-vie/” sur votre site.

2 commentaires »

  1. Jerome 30 juin 2012 à 13 h 15 min - Reply

    Bonjour

    Ca c’est de la méthode.
    Félicitation pour cet article, c’est organisé, structuré, clair. Excellent.

    • Julien Perret 9 juillet 2012 à 11 h 14 min - Reply

      Merci Jérome. Il reste encore 10 jours pour le programme.. et pas mal de surprises ;)

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.