The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Jour 3 : Dois-je forcément quitter mon travail ou ma situation pour financer mes rêves ?

Par Julien Perret 23 juin 2012 1
Jour 3 : Dois-je forcément quitter mon travail ou ma situation pour financer mes rêves ?

Cet article est le troisième volet du programme 30 jours pour financer vos rêves. Si vous découvrez le programme aujourd’hui et que vous souhaitez le suivre en intégralité, je vous conseille vivement suivre les articles dans leur ordre de parution afin de tirer un maximum de profit des enseignements que j’y apporte. Vous pouvez retrouver l’agenda du programme sur la page Comment vous pouvez changer de vie. Ce programme est gratuit pendant 60 jours à compter du 21 juin 2012. Pensez à le partager sur Facebook et sur vos blogs !

Cet article est le troisième volet du programme 30 jours pour financer vos rêves. Si vous découvrez le programme aujourd’hui et que vous souhaitez le suivre en intégralité, je vous conseille vivement de repartir du premier jour afin de ne pas manquer une étape importante. Ce programme a été construit pour être suivi dans un ordre bien précis.

Comme je le mentionnais récemment dans faut-il quitter son job pour changer de vie (un article que je vous recommande vivement avant d’attaquer cette journée, puisqu’il regroupe toute la philosophie qui se cache derrière les exercices du jour), il est désormais presque banal d’entendre parler sur la blogosphère de personne qui souhaitent tout quitter pour développer leurs revenus sur internet et vivre la vie de leurs rêves. C’est sur ce modèle que de nombreux blogueurs français vous forment aujourd’hui en échange de sommes mirobolantes (et selon moi démesurées en comparaison à l’apport réel de leur contenu, mais ce n’est pas l’objet du débat).

Quoi qu’il en soit, il est normal de se poser la question « dois-je quitter mon travail et ma situation actuelle pour financer mes rêves » puisque le dit travail est souvent la partie de votre vie que vous aimez le moins. Nous allons tâcher de répondre à cette question grâce aux deux exercices d’aujourd’hui, mais j’aimerais tout d’abord vous rappeler une chose importante.

Quitter son travail et financer ses rêves : deux décision indépendantes

Contrairement à ce que l’on souhaite vous faire croire, les deux décisions sont complètement indépendantes. Vous pouvez tout à fait financer vos rêves grâce à un système tout en conservant votre travail pour financer votre quotidien, ou bien changer de job sans pour autant que votre nouveau job ne soit celui qui finance l’ensemble de vos rêves.

Choisir de quitter son travail est une décision qui doit impérativement être séparée de votre envie de vivre vos rêves sous peine de vous tromper complètement dans votre choix. Exemple simple : vous gagnez aujourd’hui le SMIC et vous avez besoin de 300 euros par mois supplémentaires pour financer vos rêves. Quitter votre emploi vous oblige à construire un système capable de financer à la fois le SMIC et les 300 euros supplémentaires chaque mois tout en vous laissant le temps de vivre vos rêves. Vous-vous placez donc dans une situation à risque puisque :

  • Construire un système qui rapporte plus d’un millier d’euros par mois demande fondamentalement beaucoup de travail (même si cela reste à votre portée) et prendra probablement de temps (même si quelques exceptions / menteurs cherchent à vous prouver le contraire)
  • Vous-vous mettez dans une situation à risque puisqu’il peut arriver que vous vous retrouviez avec encore moins d’argent qu’avant (et donc avec une difficulté à survivre au quotidien, ce qui n’est pas du tout ce que nous recherchons).

Vous ne devez donc choisir de quitter votre travail que sous certaines conditions essentielles si vous ne voulez pas revenir la tête basse dans deux ans avec un échec et une vie bien pire qu’auparavant sur le dos.

Exercice 1 : Y’a t’il réellement une raison pour que vous quittiez votre travail ?

Les raisons qui vous pousseront à quitter votre travail ne doivent avoir de lien qu’avec le travail en lui même. Ne quittez pas votre travail parce que vous trouvez votre vie nulle, ou parce que vous ne réalisez pas vos rêves. Il n’y est souvent pour rien. Pour savoir si vous avez de véritables raisons de quitter votre travail, je vous propose de répondre à une série de quatre questions. Pour cela, prenez une feuille de papier et répondez en toute honnêteté par oui ou par non aux questions qui suivent. Chaque réponse doit être argumentée (au moins une cinquantaine de mots).

  1. Vos rêves coûtent-ils plus de 2 fois votre salaire mensuel actuel ? Autrement dit, si vous gagnez 1500 euros par mois grace à votre job actuel, avez-vous besoin de 1500 euros supplémentaires chaque mois pour vivre vos rêves. Ce cas est extremement rare. Si jamais vous avez répondu oui à cette question, demandez-vous une fois de plus si les rêves que vous avez formulé sont les bons (ou simplement si l’un de vos rêves ne coûte pas infiniment plus cher que les autres). Pour rappel, ma liste ne coûte que 350 à 700 euros par mois.
  2. Vos rêves ont-ils une composante que votre travail empèche complètement ? Si vous voulez vivre à l’étranger mais que votre entreprise ne donne aucune possibilité de ce type, alors vous pouvez répondre OUI à cette question. Il doit y avoir une parfaite inadéquation entre les possibilités de votre job et l’élément de votre liste que vous souhaitez réaliser.
  3. Votre travail vous déprime t’il terriblement ? Vous sentez-vous oppréssé par vos supérieurs au point de ne plus en dormir la nuit ? Détestez-vous profondément ce que vous faites au jour le jour. La situation doit être relativement inssuportable pour être valable. Vous ne pouvez pas répondre oui à cette question si vous êtes mécontent parce que vous vous êtes engueulé avec votre boss hier.
  4. Avez-vous une meilleure opportunité ailleurs ? Un meilleur salaire pour un travail équivalent, ou des horaires plus flexibles, ou encore un meilleur environnement de travail ? Si vous pensez réelement pouvoir trouver mieux ailleurs sans entrer en contradiction avec votre liste, vous pouvez répondre oui à cette question.

Maintenant que vous avez répondu, le constat est simple à réaliser. Si vous avez répondu OUI à l’une de ces questions, vous devez effectivement changer de job. Cela n’a rien à voir avec votre futur financement (sauf pour la 1), mais il est fort probable que vous ne viviez pas la vie de vos rêves sans en passer par la.

quitter travail

Si jamais vous n’avez qu’un petit oui, ou une incertitude, énoncez votre situation en commentaire et partagez la avec les autres lecteurs. Nous pourrons certainement vous aider à faire le bon choix. Votre entourage peut aussi être d’une aide précieuse dans ce cas la. Ne le négligez pas. Chaque cas est unique et peut justifier votre départ. Quoi qu’il en soit, la réponse est en vous !

Exercice 2 Devez-vous utiliser votre système pour financer votre vie complète

Si jamais vous réalisez qu’il est nécessaire de quitter votre job actuel, ce deuxième exercice va vous permettre de savoir si vous devez simplement changer de job, ou si vous pouvez envisager de devenir entrepreneur et de financer l’ensemble de votre vie au travers du système que vous construisez.

Pour commencer, je vous propose de réaliser ce test intitulé êtes vous fait pour l’entrepreneuriat. Il vous donnera les grandes lignes de votre positionnement actuel vis à vis de cette possibilité. Répondez en toute honnêteté aux questions posées. Ne cherchez pas à donner la réponse qui fera de vous un entrepreneur. Si vous n’êtes pas fait pour cela, croyez-moi, vous vous feriez beaucoup de tort en mentant (et vous prendriez beaucoup de risques).

  • Si jamais la réponse au test est « non », alors vous devriez songer à trouver un job différent en tant que salarié et à construire un système indépendant qui financera uniquement vos rêves.
  • Si la réponse est « Oui, c’est certain », alors pourquoi pas vous lancer. Peut-être est-ce ce qui vous convient réelement. N’oubliez cependant pas que vous prenez un risque, et que vous ne pourrez probablement pas vivre vos rêves dans les 12 mois à venir. Monter une entreprise demande un investissement de temps conséquent qui vous éloignera de votre life list pendant quelque temps.
  • Si la réponse est « Oui, mais besoin d’être épaulé », je vous conseille de trouver un emploi salarié tout en construisant votre système de financement de vos rêves. Dans quelques mois, ou quelques années, si jamais vous sentez que votre système commence à décoller, pourquoi pas démissionner et vous consacrer entièrement à lui. En attendant, prenez une solution sécurisante et attendez de savoir si vous êtes parti sur la bonne voie.

Partagez gratuitement le contenu du programme sur votre site ou sur Facebook

Il vous suffit  de mentionner qu’il provient du site The Life List et d’ajouter au minimum un lien vers la page “http://www.thelifelist.fr/comment-vous-pouvez-changer-de-vie/” sur votre site.

One Comment »

  1. A. 20 juillet 2012 à 12 h 25 min - Reply

    Julien, et si l’on n’a pas de job du tout et que tout est à (re-)construire?
    Je voulais aussi vous signaler que nous n’avons pas accès au Jour 2 (page not found, error 404)…

Donnez votre avis »

Cliquez ici pour annuler la réponse.

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.