The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Les meilleurs villes où s’expatrier en 2013

Par Julien Perret 29 octobre 2012 16
Les meilleurs villes où s’expatrier en 2013

Vous avez envie de partir vivre à l’étranger sans pour autant avoir d’idée du lieu qui vous plait le plus ? Voici un classement des villes où s’expatrier pour vous aider à faire votre choix en connaissance de cause.

Bombay : Parce que la ville la plus connue d’Inde vous plongera dans une aventure permanente. Pour les amateurs de foule et de mouvement, Bombay tâche de rejoindre des mégapoles du rang de Tokyo avec ses 12 millions d’habitants. La ville est beaucoup plus vivable depuis que son nouveau métro et son monorail ont été installés, et de nombreux évènements culturels improbables s’y déroulent chaque année ! Le festival du Ganesh ne vous laissera probablement pas indifférent…

Rio de Janeiro : Est-ce que Rio figure vraiment parmi les meilleurs villes où s’expatrier ? Beaucoup vous mettront en garde contre les dangers de cette ville, mais personne ne contestera le fait qu’elle est amenée à devenir l’une des plus grandes au monde. En plus de se préparer pour enchainer la coupe du monde de football et les jeux olympiques, Rio a su conserver ses paysages somptueux et sa vie au rythme du soleil et de la samba. Un lieu sans pareil.

Shanghai : Mélange de décors futuristes à la Blade Runner et de la Chine historique, Shanghai devient peu à peu un lieu d’expatriation privilégié par les européens. La ville est devenue un lieu de commerce international et accueille chaque année des centaines de festivals et d’évènements. De plus, alors que Hong Kong est devenue hors de prix, Shanghai reste encore à la portée des européens, mais probablement pas pour longtemps.

shanghai

New York : La ville où l’on peut trouver tout ce que l’on désire. Elle est l’une des villes où s’expatrier qui ne seront pas remises en cause. Manhattan est un lieu touristique de haut vol, mais New York ne se limite pas à cela. Les locaux ont fait renaitre des quartiers comme Brooklyn en leur donnant un nouveau souffle culturel. Quoi qu’il en soit, la ville regroupe tellement de restaurants et de divertissement que vous n’avez pas fini d’en faire le tour. Si vous ne croyez pas, commencez par y passer un week end et achetez le New-York Pass afin de vous rendre à l’Empire State Building et au Guggenheim pour un aperçu.

Melbourne : Il était tout autant impossible de ne pas faire figurer l’Australie dans ce classement que de choisir entre Melbourne et Sydney. J’ai choisi la deuxième pour tout le bien qu’on m’en a dit, mais la première m’avait déjà laissé sans voix en 2011 lorsque je m’y suis rendu pour la première fois. Melbourne c’est avant tout le mix parfait entre des températures clémentes, du sport, de la culture et de la gastronomie. La ville est pleine de charme, et beaucoup d’expatriés vous diront qu’ils y sont venus par hasard mais n’ont jamais réussi à en repartir !

Buenos Aires : Moins connue que Rio, Buenos Aires n’en est pas moins une perle de l’Amérique du Sud. En visitant cette ville, vous tomberez amoureux de chacun de ses quartiers. Selon les voyageurs s’y sont posés quelque temps, la ville vous donne l’impression de vivre à fond. Bercée par le célèbre tango, mais aussi par le rythme des nightclubs et des bars qui animent ses nuits, cette ville élégante au style français vous attirera comme un aimant.

Vancouver : Le Canada figure lui aussi dans tous les classements des régions du monde ou il fait bon vivre depuis des décennies. Vivre à Vancouver c’est avoir à proximité la pèche, le snowboard, et la grande ville ou sortir le soir pour boire un verre. La ville peut être considérée tout autant comme un paisible lieu de repos que comme un camp de base pour partir à l’aventure dans les régions environnantes. A vous de voir quel style vous préférez !

16 commentaires »

  1. Xavier 29 octobre 2012 à 12 h 54 min - Reply

    Depuis que j’y ai passé 4 jours je garde toujours en tête que Barcelone est définitivement une ville où j’aimerais aller vivre quelques mois … Ça tombe bien, madame est plutôt du même avis :)

  2. Julien de meilleur taux d'intérêt 29 octobre 2012 à 14 h 45 min - Reply

    Moi je me laisserai bien tenté par l’aventure Ausralienne un de ces jours :)

  3. Fred 29 octobre 2012 à 23 h 09 min - Reply

    Article très intéressant, je suis d’ailleurs en réflexion là-dessus!
    Comme Xavier, je suis fan de Barcelone mais aussi de Berlin: je trouve ces 2 métropoles très agréables à vivre, surtout quand on est parisien…
    En revanche, je pense qu’il faut aborder la question selon différents profils:
    _ Le voyageur qui veut s’expatrier pour prendre l’air, faire un break ou simplement visiter.
    Les notions de coût de la vie, de dépaysement, de facilités d’accès (ville comme camp de base) sont importantes.
    _ Le cadre qui s’expatrie pour profiter de la croissance qui n’est plus au RDV en Europe.
    Les notions de perspectives d’emploi, de réseaux (de personnes) et d’infrastructures (hôpitaux, écoles, accès à la culture…etc) sont importantes.
    _ L’entrepreneur ou la personne pro-active, dynamique, qui veut tenter l’aventure où l’herbe est réellement plus verte, qui veut réussir, faire fortune (sa fortune en tout cas, même si elle n’est pas uniquement financière).
    Les notions d’économie bien sûr (de préférence pays en plein boom mais pas forcément) mais aussi surtout de géopolitique (stabilité du pays) sont importantes.
    _ Le travailleur indépendant, freelance, nomade digital qui ne veut plus subir la pression française (grisaille, trafic, stress).
    L’accessibilité (ou plutôt le coût des trajets), éventuellement le jetlag (encore que avec le mail, c’est gommé et rien n’empêche une visio à 4h du matin pour l’expatrié!) mais surtout la connexion internet (débit et stabilité) sont importantes.

    Tout ça pour dire qu’un ensemble de curseurs, d’indicateurs, permettraient à chacun de cibler SA (ou ses) destinations adaptées.
    Le Brésil m’attire beaucoup par exemple mais pas certain que ce soit adapté pour moi (je vais creuser mais j’ai plus l’impression d’un eldorado pour cadres, à Sao Paulo essentiellement, plus qu’à Rio d’ailleurs, mais c’est peut-être qu’une impression!?).

  4. Julia 31 octobre 2012 à 21 h 59 min - Reply

    Ta liste est plus complète que la mienne ^^, je suis jalouse ! mais tu parles bien d’une liste pour s’expatrier c’est un peu différent du coup (je t’ai répondu du coup)

  5. FlorianL 4 novembre 2012 à 21 h 30 min - Reply

    Perso, je me suis expatrier à Montréal ^^

    PAr contre, niveau villes, pas super d’accord.
    Faut voir la qualité et le prix de la vie aussi…

    Donc Melbourne, New York, Vancouver… voire Shanghai . Le coût de la vie est cher !

  6. Adrien 5 décembre 2012 à 16 h 17 min - Reply

    Moi je vis à Shanghai et je confirme que c’est une ville vraiment sympa en tant qu’expatrié.

  7. Claire 28 février 2013 à 1 h 47 min - Reply

    Bonsoir, jaimerai savoir une femme de 46 ans seul peut elle s expatrier . Je pense que c’est pas pareil qu’un homme.
    J’ai tellement envis de quitter Paris et trouver un emplois en restauration ailleurs. Qu’on pensez vous?

    • Julien Perret 11 mars 2013 à 14 h 57 min - Reply

      Bonjour Claire, C’est tout à fait possible pour un homme comme pour une femme. Tout dépend ensuite du choix de la destination et de la manière dont on s’y prépare, mais je ne vois aucune barrière particulière

  8. florian 24 mars 2013 à 16 h 37 min - Reply

    Je suis assez étonné de ne pas voir Dubaï :-)

  9. Isa 8 mai 2013 à 12 h 01 min - Reply

    Tout d abord un grand bravo à Julien pour son blog, ses articles, ses créations et Life List que je decouvre aujourd’hui même…
    Concernant les villes il n ‘ y a pas de bon ou mauvais choix!! c est VOTRE choix, VOTRE rêve, en fonction de vos gouts, votre culture….
    Mes critères: soleil toute l année, culture plutot latine et pas anglo saxone…Buenos Aires me tenterait bien…

  10. Evelyne 11 juin 2013 à 14 h 18 min - Reply

    Jaimerais passer un sejour 1 mois a 6 mois voir une annee en Thailande, pour suivre des cours ,un reve .

  11. Vincent 30 juillet 2013 à 20 h 24 min - Reply

    bonjour, je suis à la recherche d’un(e) partenaire pour monter un restaurant au Pérou ou au Brésil, je connais bien ces 2 pays pour y avoir vécu plusieurs années.. ça peut donc rassurer la personne qui acceptera de tenter l’aventure avec moi !
    ce qui est sûr c’est que l’économie de ces deux pays est en pleine croissance, et il y a de quoi faire !

    • Jaillard 30 décembre 2013 à 19 h 40 min - Reply

      Bonjour Vincent,

      Des amis sont expatries depuis 3 ans à Oxapampa et nous ont convaincus de les y rejoindre. Ils ont une petite charette avec laquelle ils font de la vente ambulante de Hamburger, ce n’etait pas leur vocation qui etait de creer des eco lodges mais les opportunites les ont conduits vers cette le branche de la restauration. Riches tous deux ma compagne et moi d’une experience certaine dans l’hotellerie et restauration, la tentation de les rejoinder est tres forte. Ces amis ont demarré la construction du “Chateau”, restaurant qui sera d’ici 3 ou 4 mois l’evolution naturelle de la charette a steack.
      Il faut avouer que le seul critere de l’hygiene a fait leur success face a la concurrence locale.
      Nous avons vécu en caraïbes (Antilles française) et j’étais appelé au service militaire à Djibouti pendant 2 ans.
      Le voyage nous appelle. Le confort européen ne nous manquera pas. Néanmoins, nous avons désormais 4 enfants (10,7,4 et 6 mois), notre départ se ferait d’ici 2 ou 3 ans. Qu’en serait-il de leur éducation ? Le niveau scolaire local leur permettrait –il d’avoir un avenir ailleurs si le Pérou ne leur plaisait pas à leur majorité ?
      Ce choix de partir est dans le but de pouvoir vivre plus sainement qu’en Europe ou nous nous rendons compte que la vie est désormais survie, afin de leur donner une vie pleine de valeurs humaines et une conscience écologique. Mais le sentiment d’égoïsme peut parfois nous faire réfléchir. Certes les 2 ainés pourraient s’adapter plus difficilement mais le feraient. La pollution de surinformation dans notre société nous donne un sentiment d’impuissance.
      Le travail est une de nos valeurs les plus importantes, ce n’est donc pas dans l’esprit oisif que je vois ma vie, mais peut être jouir davantage des efforts fournis. D’un niveau scolaire niveau Bac, je n’ai pas la prétention de devenir millionnaire au Pérou mais je pense pouvoir offrir une vie meilleure et plus saine à ma famille. Sans m’effrayer ou me ménager, que ressort-il de votre propre expérience ?.

      Merci d’avance pour vos réponses.

  12. gisele 1 septembre 2013 à 15 h 42 min - Reply

    Bonjour………….heu,je suis la plus vieille..70ans.. a la retraite et je désire quitter mon département la haute vienne,des 2014.
    j’aimerais vivre en Corse,que je ne connais pas ou le Maroc que j’adore…
    j’ai beaucoup voyagé dans ma vie et suis hyper active,je suis attirée par la culture,l’art etcc et suis peintre moi même..
    je n’arrive pas à monter mon projet..je vis seule

    a bientot.

  13. ségard 30 septembre 2013 à 18 h 46 min - Reply

    changer de vie avec 3 enfants parait compliqué. Quel pays choisir ? Quel métier exercer quand on a envie de changer ? Mon mari et moi nous posons beaucoup de questions. Qu’est-ce qui est réaliste de faire sans s’enfermer dans la meme vie ?

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.