The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Serez-vous de ceux qui changent le monde ?

Par Julien Perret 12 janvier 2012 13
Serez-vous de ceux qui changent le monde ?

Changer le monde. Ces trois mots n’ont cessé de prendre du sens et de l’importance depuis cinq ans. Probablement révélateurs d’une volonté partiellement dissimulée de réaliser quelque chose qui ai de l’importance pour l’humanité, de ne pas être simplement un numéro de sécurité sociale de plus profitant tranquillement d’un système ébranlé tant que cela reste possible. Changer le monde a toujours été l’apanage des jeunes générations en quête de révolution et de légitimité, c’est d’ailleurs assez curieux de réaliser que cette volonté n’est apparue que très tard dans mon esprit, aux alentours de mes 25 ans.

Difficile de savoir qui de l’époque actuelle ou de ma prise de conscience d’un certain nombre de réalités dérangeantes anime cette volonté. Probablement un mélange des deux. Que penser de cette époque ou le budget militaire d’une seule nation est presque 1 000 fois supérieur à celui du fond de développement des nations unies en charge de la lutte contre la pauvreté, la famine et d’autres fléaux planétaires touchant plusieurs milliards d’êtres humains ? Que penser de cette époque où 2% de la population détient plus de la moitié de nos richesses alors qu’une moitié de la population mondiale n’en détient qu’1%(1). Que penser d’une époque où le règne dictatorial du court-termisme sert a justifier les actions de quelques riches spéculateurs, qui ont été jusqu’a plonger consciemment le monde dans une crise sans précédent ? Que penser des sommes facturées au contribuable pour remettre ces mêmes “voleurs” sur pied afin qu’ils puissent remettre ça sans être inquiétés le moins du monde ? D’une époque ou les valeurs et la morale semblent disparaitre de nos rapports ?

Ces questions me préoccupent d’autant plus que j’ai du mal à savoir par quel bout les aborder. Doit-on miser avant tout sur soi-même et se lancer à corps perdu dans une croisade contre l’humanité, ou bien faire confiance à d’autre dont la raison laisserait penser qu’ils sont mieux placés que nous pour y arriver ?

Pourquoi ceux qui gouvernent ne changeront pas le monde

Un mystérieux commentateur anonyme sur un blog concurrent me faisait savoir il y a peu que l’idée de changer le monde par des individualités n’était qu’une utopie réservée aux benêts souriants sans comprendre le fond du problème et aux prétendantes au divin statut de Miss France. Intéressant parti-pris qui, vous en conviendrez revient à accepter de laisser reposer tous nos espoirs sur ceux qui semblent avoir le pouvoir de changer les choses. Mais qui a encore honnêtement la crédulité de penser que son vote aux prochaines élections françaises changera radicalement le cap actuel de l’humanité ?

Il n’y a qu’à regarder le bilan frappant de celui qui nourrissait il y a 3 ans d’insensés espoirs en devenant président de la dite première puissance mondiale (vous voyez forcément de qui je parle, un mec dont le prénom laissait entendre qu’il faisait pas mal de musculation…bref). Non pas que l’élection d’un président noir aux Etats-Unis n’ait été un symbole grandiose, mais il n’en reste pas moins que rien n’a changé tant en Irak qu’à Wall Street. Barack Obama se voulait avant tout un défenseur des intérêts de sa nation soumis aux quatre volontés des fameux 2% dont je parlais plus haut. Ces mêmes 2% qui, non content d’avoir discrètement engrangé quelques richesses supplémentaires alors que notre vieux continent sombre vers l’austérité, profitent de la confusion pour s’assurer le contrôle des principaux maillons du pouvoir (2). Ce même pouvoir en qui il faudrait avoir confiance pour changer le monde. Troublant n’est-ce pas ?

Comment leur en vouloir ? La richesse peut devenir un poison, en particulier pour ceux qui ont passé leur vie entière à lui courir après. Allez expliquer à celui qui a passé sa vie à vouloir fonder une famille qu’il serait bénéfique de tout laisser tomber le jour de la naissance de son premier enfant. Complexe n’est-ce pas ? Le challenge est le même pour un riche investisseur ayant passé 50 ans à bâtir son empire. On ne renie pas du jour au lendemain le rêve de toute une vie.

Ils changent le monde et ils le font seuls

Seulement, qu’est-ce qu’un individu seul et sans “pouvoir” avéré (i.e. sans moyens concrets d’appuyer et de diffuser son message ou ses idées). Alors que certains passent une vie à essayer d’influencer le destin d’une personne, comment imaginer pouvoir changer celui de 7 milliards d’autres ?

D’une part, il y a ces mouvements populaires qui prennent « de l’importance ». Les « Occupy Wall Street » et autres « anonymous » réalisent des actions à grande échelle en comptant sur l’effet du groupe. Parfois considérées comme illégales dans leurs actions, ces organisations jouent sur la généralisation du sentiment d’inégalité  (« Ce que nous avons tous en commun, c’est que nous sommes les 99 % qui ne tolèrent plus l’avidité et la corruption des 1 % restant. ») pour créer le nombre et la couverture médiatique qui en découle. Seules ombres au tableau, le manque de véritables leaders politiquement influents (syndicats, partis majeurs, etc.) rattachés à leur cause, et la stratégie apparente limitée de leur action au delà de l’incitation à « prendre conscience ».

D’autre part, il y a ces gens, qui se prennent pour David et tâchent d’attaquer leur Goliath par des moyens tous plus innovants les uns que les autres. Vous noterez d’ailleurs que les fondateurs des deux mouvements cités précédemment sont eux aussi des « David » en puissance. Le premier qui me vient à l’esprit est Jeremy Gilley, acteur de formation qui fonda en 1998 le mouvement « Peace One Day ». Après avoir réalisé un documentaire sur la paix, il décida de faire adopter à l’ONU une résolution obligeant tous les corps armés à cesser le feu le 21 septembre de chaque année. Le 21 septembre est devenu jour de paix dans certaines des régions les plus hostiles du monde (i.e. en Afghanistan) ce qui a permis l’apport massif de soins dans des régions inaccessibles jusqu’à présent.

Puis il y a le volontariat. Savez-vous qu’il était aujourd’hui impossible de vous refuser un congé sabbatique si l’objectif de celui-ci était humanitaire ? Les associations humanitaires sont généralement assez impuissantes à grande échelle, mais elles changent le monde de quelques personnes, et c’est déjà beaucoup. Je ne recommanderais pas le microcrédit dont les montages présentent des risques importants(3) (taux d’intérêts particulièrement élevés, difficulté d’accession, etc.), mais il existe des centaines d’organisations de tout type qui vous forcent à agir. Ne vous contentez pas d’un don qui ne fera que vous donner bonne conscience : agissez et prenez les devants pour vous assurer que ce que vous donnez est dépensé efficacement. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, je vous conseille cet article (en anglais) de qualité rédigé par un auteur du New York Times.

Et si vous changiez avant de changer le monde ?

Dans le fond, le monde ne changera que si nos mentalités évoluent  à grande échelle. Il faudrait 365 Gilley pour obtenir la paix et le désarmement, il faudrait quelques milliards de volontaires pour éliminer la faim ou enrayer quelques épidémies mortelles. Il faudrait bien plus qu’un petit groupe occupant Wall Street pour mettre le pouvoir en déséquilibre.

Considérez moi comme un utopiste si cela vous chante, j’ai la faiblesse de croire que nous pouvons changer le monde en lui inculquant un changement de mentalité à grande échelle. Si au lieu d’être aigri et en colère contre ce qui ne va pas, chacun canalisait son énergie pour essayer d’être une meilleure personne aujourd’hui par de petites actions, notre vie prendrait une tournure radicalement différente. J’ai souvenir d’un film ou un gamin proposait un mouvement appelé « pay it forward » qui consistait à aider 3 personnes au hasard de manière concrète en ne leur demandant qu’une chose en retour : aider à leur tour 3 personnes au hasard et de manière tout aussi concrète. Je trouve l’idée démente, mais elle est parfaitement utopiste dans une société morose et pessimiste.

Avec la nouvelle année qui commence, pourquoi ne pas simplement prendre le pas et réaliser quelque chose pour les autres, quelque chose qui vous apporte du plaisir bien entendu, mais qui desserve avant tout les autres. De mon coté, j’ai choisi de me focaliser sur 3 actions basiques :

  • Partager l’argent que The Life List me permet de gagner pour réaliser vos rêves. Même si cet aspect ne me permettra d’aider que quelques personnes à moyen terme, il sera mon « pay it forward ». Chaque personne que j’aiderais devra à son tour aider une personne de son entourage. L’objectif est surtout de faire grossir le mouvement à moyen terme.
  • Partager régulièrement des histoires de personnes qui changent le monde à leur manière afin d’inspirer mes lecteurs. En complément des articles que j’écris régulièrement, cela permettra d’insuffler à ma manière ce changement de mentalités dont je parlais plus haut.
  • M’obliger à aider chaque fois que cela m’est possible une personne inconnue pour de petites choses du quotidien (porter une valise trop lourde ou je ne sais quoi d’insignifiant)

Je partagerais dans les semaines à venir une liste d’idées basiques à mettre en œuvre pour faire évoluer votre monde à petite échelle. En attendant, que comptez-vous faire à votre échelle ?

Faîtes passer le message (en partageant cet article) et utilisez les commentaires pour nous dire ce que vous comptez faire qui changera votre mentalité et celles de votre entourage. En l’écrivant dans les commentaires ci-dessous, vous prenez un engagement important !

the Life List, Life List, liste, bucket list, avant de mourir, 100 choses à faire, 100 choses, Réaliser ses rêves, Vivre ses rêves, changer le monde, transformer le monde, finance, changer, monde meilleur, humanitaire

 

13 commentaires »

  1. rickybenz 12 janvier 2012 à 16 h 22 min - Reply

    Article intéressant.
    C’est fou ces gens qui pensent qu’il faut être président ou puissant pour changer le monde.
    Et pourtant les exemples de personnes, à première vue insignifiantes, qui ont été à l’origine de grands changements sont légion… je pense à Rosa Park, au tunisien qui s’est immolé déclenchant ainsi les révolutions arabes.
    Je pense que chacun peut à sa manière apporter sa pierre au changement de notre monde.

  2. Santoryo 12 janvier 2012 à 22 h 47 min - Reply

    Salut très bon article égal à toi même !

    Je suis du même point de vue que toi, j’entends énormément de gens dire : Il faut changer la société ou le monde ! alors que non la société, le monde c’est nous et pour changer la société, ou le monde commençons par changer nous même et la société changera tous simplement.

    Je compte rien faire de particulier parce que j’ai toujours eu cette idée d’aider mon prochain. Et je continue sur cette voie.

    En tous cas j’attends ta liste avec impatience pour évoluer le monde à petite échelle, j’aime bien les défis !

  3. Marie 13 janvier 2012 à 9 h 12 min - Reply

    Penser globalement, agir localement… j’aime cette idée que nous sommes, chacun, cette petite goutte d’eau dans l’océan sans laquelle l’océan n’existerait pas… ces petits fragments de miroirs qui rassemblés, renvoient l’image d’un Tout… Utopie ? je ne crois pas… difficile plutôt pour nous qui avons pris l’habitude de nous vivre impuissant… Si dans la Life list, il y a des idées pour passer de l’envie d’agir à l’action, alors je l’attends avec impatience…

  4. Nina Atté 13 janvier 2012 à 20 h 39 min - Reply

    Si les gens suivaient la Règle d’or: “ Donc, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, de même vous aussi, vous devez le faire pour eux “,ce serait un grand pas dans l’humanité.
    Quand on pense à faire du bien aux autres,on change le monde à notre niveau

  5. Quentin Cottereau 16 janvier 2012 à 2 h 04 min - Reply

    C’est un article plein de vérité que tu nous a livré aujourd’hui Julien …

    Je pars du principe que la moindre action, la moindre pensée même infime a son importance, et que plus il y en aura, plus la balance penchera d’un côté favorable.

    Je tire mon chapeau à ton action d’aider les gens à accomplir un rêve ! Il y a beaucoup de personnes qui parlent, c’est beau de voir quelqu’un faire véritablement quelque chose.
    Bravo !

  6. Julien 16 janvier 2012 à 19 h 07 min - Reply

    Hello à tous, et merci pour vos retours. Le problème du principe que j’énonce ici, c’est qu’il ne se démontre que si suffisamment de personnes y croient et l’appliquent ! Quoi qu’il en soit, J’espère que vous avez dors et déja tous une idée de comment vous allez changer le monde à votre manière!

  7. Virginie 18 janvier 2012 à 23 h 59 min - Reply

    Salut Julien,
    Je sais que tu as dit que tu ne recommanderais pas le microcrédit… Pourtant, c’est le moyen d’agir que j’ai trouvé pour cette année 2012.
    Je suis d’accord avec toi : même si le prêteur ne touche pas d’intérêts, les organismes intermédiaires réclament souvent un taux d’intérêt important (mais qui servent aussi à couvrir leur frais de fonctionnement, car pour aller apporter de l’argent au fin fond de la Mongolie par exemple, ça ne se fait pas si facilement…)
    Alors, certes, ce système est sûrement loin d’être parfait. Mais je n’ai pas envie de croire que des gens qui cherchent à s’en sortir et qui ont besoin de cet argent seront mieux aidés si je ne leur prête rien.
    C’est pourquoi je me suis fixée comme objectif pour 2012 de faire un prêt par mois sur Kiva.org, en soutenant à chaque fois une personne dans un pays différent.

  8. Laetitia 25 janvier 2012 à 17 h 23 min - Reply

    Bonjour!

    Très bon article, je suis de celle qui croit que chacun peut contribuer à changer le monde, et que c’est comme ça que nous y arriverons (pour le coup je suis une grande utopiste aussi, et j’essaie de rester optimiste :) )

    J’aimerais rajouter quelques mots au sujet de Colibris et des créatifs culturels si tu veux bien? connais tu ces ‘mouvements’?

    Les créatifs culturels sont un groupe de personne, qui sont attachés à certaines valeurs (l’ouverture aux valeurs féminines (place des femmes dans la sphère publique, question de la violence faite aux femmes…), l’intégration des valeurs écologiques et du développement durable (avec un intérêt pour l’alimentation biologique et les méthodes “naturelles” de santé), l’implication sociétale (implication individuelle et solidaire dans la société), le développement personnel (avec une dimension spirituelle, et un intérêt pour les nouvelles formes de spiritualité, l’idée étant: “connais toi toi-même si tu veux agir sur le monde”). Ils seraient dans les 33% aux Etats Unis et 25% en France!!! Leur défauts étant qui n’ont pas conscience d’être un groupe et d’être aussi nombreux! Une associations ‘Demain maintenant’ essaie de faire rencontrer ces personnes.

    Pour ce qui est de Colibris, c’est une association, qui reprends les mêmes valeurs, et rapproche des gens voulant agir pour changer le monde.

    Qu’en pense tu?

  9. Youmn 2 février 2012 à 13 h 56 min - Reply

    Assalam Aleikoum,

    Oui, je suis tout à fait d’accord avec vous.

    Je viens de découvrir votre blog et franchement, cet article est la bouffée d’oxygène et d’espoir dont j’avais besoin!

    Ce fut depuis toujours pour moi une croyance ancrée et inébranlable que si chaque personne s’y mettait, même en agissant à très petite échelle et par des faits (que nous croyons) anodins, eh bien elle a de grandes chances de changer le monde.

    Je crois dur comme fer à la théorie du Chaos : “Un battement d’aile d’un papillon au Texas peut engendrer une tornade au Japon”.
    C’est simple, imaginez que vous vous baladez en ville, il fait froid et tous ceux que vous croisez sur votre chemin font une tête d’enterrement. Soudain, vous apercevez une vieil homme au bout de la rue, de ce genre de personnes que personne ne remarque en temps normal. Il a l’air misérable, vous n’avez rien à lui donner. Peut-être un sourire? Mais voyons, il a besoin de quoi manger, votre sourire n’y fera rien. Allez, vous vous lancez, cela ne vous coûtera rien de toutes les manières. Lorsqu’il vous voit, le visage du vieil homme s’illumine soudain par une étincelle à faire fondre les coeurs. Vous êtes abasourdi par un tel feed-back. Vous continuez votre chemin tout tourneboulé.
    De son coté, l’homme se lève et se met en route. Il y en a encore des gens qui vous sourient alors que vous avez l’air aussi misérable? Se demande-t-il en marchant. Le monde n’est pas encore perdu, c’est une bonne chose. Il y a encore de bonnes gens.
    Il avait un entretien pour un poste de surveillent dans un immeuble près de chez lui. Hier, il avait décidé de ne pas s’y rendre. Tellement de postes lui ont été refusés. Il avait essuyé trop d’humiliations pour en supporter une autre.
    Mais avec ce sourire, il commençait à réfléchir. Et si c’était son jour de chance? Et si cette fois c’était la bonne?
    Il se rend à son entretien.
    Malgré ses habits rapiécés et son air de misère, il avait tout de même un sourire aux lèvres : celui que VOUS lui aviez donné!
    Il entre à la pièce. S’ensuivent quelques minutes d’attentes et enfin le voici devant son employeur. Enfin, il ressort de la pièce.
    Métamorphosé. La joie déborde des traits de son visage.
    IL L’A EU!!!
    Enfin, il va pouvoir payer ses impôts, ses dettes, la scolarité de son fils, ils auront du bon souper ce soir, enfin autre chose que de la patate!

    Alors, voyez-vous comment un simple geste peut changer la vie d’autrui ?

    Peut-etre que mon scénario est tiré par les cheveux, et qu’il y a peu de chances que cela se produise dans la réalité. Mais qui sait?
    Tout est possible ici-bas.
    Nous ne perdrons rien à partager un peu de ces choses gratuites que nous donne la vie et dont certaines personnes ont le plus besoin.

    Assalam Aleikoum, en espérant vous voir heureux et en bonne santé! :)

  10. adrien 26 décembre 2012 à 3 h 09 min - Reply

    S alut Je crois en Dieu si je peux nomer celui qui Est ainsi ?. Apres 27 ans je ne douterai plus et j’ai plus peur de rien grace à cette alchimie qui est son Amour. Et immence il est son Amour. Donc y a meme pas a ce poser des questions. Changement brusque universel moi en tout cas je bouge maintenant dans ce sens malgré que j ai tjr vers cet optique mais que je faisait rien. Dien seulement et toute c’est création a lui fidélité seule; la verité seule. Amour uns et autres seulemnt faisons vite et abandonnons tout ce qui est pas a la nature brute. Chassons le mal d’un clein doeil et joignons tous nos main deja

  11. Aurore 10 novembre 2013 à 17 h 57 min - Reply

    Je suis professionnelle de santé et bénévole dans de multiples organismes (association ou pas). Bah même si je ne sauve aucune vie, même si je ne résous pas de problème à l’échelle mondiale, quand je vois un sourire sur un visage, quand quelqu’un me dit “merci beaucoup” avec une sincérité pure, je ne peux qu’être convaincue que chaque humain peut changer le monde. A petite échelle oui mais si tout le monde s’y met, ça fait beaucoup. Qu’est-ce qui est mieux ? Rester dans son coin, ne rien faire, ne rien changer, n’aider personne ? Ou se bouger les fesses et n’aider ne serait-ce qu’une personne ? 1, c’est toujours mieux que zéro. :)

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.