The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

La confiance en soi pour les nuls

Par Julien Perret 12 mai 2012 3
La confiance en soi pour les nuls

La confiance en soi est essentielle pour réussir à changer de vie et à vivre ses rêves. Et la bonne nouvelle d’aujourd’hui, c’est qu’elle se travaille et se développe à condition d’y mettre les moyens.

Avant de commencer la lecture de cet article, j’aimerais que vous preniez le temps de penser à la façon dont vous vous percevez. A quel point avez-vous confiance en vous ? Etes vous surs de vous dans votre travail ? Dans vos interactions avec vos proches ou votre famille ? Vous sentez vous confiants lorsque l’on vous propose de parler en public, d’aborder des inconnus ou d’entamer quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant ? Vous sentez vous à l’aise dans n’importe quel type de situation ?

D’ou provient la confiance en soi ?

La confiance en soi fait référence à l’assurance qu’une personne peut avoir en ce qu’elle est, en ses pouvoirs et capacités quelle que soit la situation dans laquelle elle se trouve. Elle se traduit souvent par une impression de calme et de maîtrise de l’environnement dans lequel on se trouve. Maîtrise qui suffit généralement à favoriser l’action et le succès qu’elle peut engendrer. Par exemple, la confiance en soi peut aisément remplacer (périodiquement) un manque de connaissance ou d’aptitude technique dans une situation qui ne vous est pas familières. A l’opposé, vous avez probablement dans votre entourage une personne manquant de confiance en elle, ce qui généralement se traduit par :

  • Une sous-évaluation de ses capacités et de ce qu’elle est capable de faire
  • Une tendance à prendre la faute pour soi et à se sentir coupable (voir à s’excuser en permanence)
  • Une timidité dépassant l’entendement et une tendance à la réserve (même dans des environnements amicaux ou familiers)
  • Une tendance à s’autocritiquer
  • Une manie de toujours ressasser les aspects négatifs et les échecs qu’elle a connu par le passé, et à imaginer tout les aspects négatifs et échecs à venir dans le futur
  • Une habitude de n’agir que pour faire plaisir aux autres

La tendance à l’autolimitation qu’entraîne le manque de confiance en soi conduit généralement à se sentir de trop ou à ne s’envisager que comme un boulet dans les cas les plus extrêmes. Mais le pire est l’incapacité à saisir les opportunités qu’il peut générer, explosant en vol la plupart des chances de succès qui auraient pu s’offrir à vous. La vie d’un véritable « non-confiant » peut rapidement devenir la réalisation d’une perpétuelle prophétie d’échecs.

La pensée négative ne facilite pas la réussite, et l’échec prédit dés le départ finit toujours par se réaliser. La confiance en soi fait disparaitre les pensées négatives, elle est en ce sens un atout indéniable pour quiconque souhaite changer de vie. Non seulement elle facilite l’accès à un état d’esprit positif, mais elle diminue vos peurs et incertitudes face à l’amas de tâches que vous serez amenés à accomplir. Bien évidemment, devenir un modèle de confiance en soi ne se fait pas du jour au lendemain.  mais pas de panique : il existe de nombreux moyens complémentaires d’y parvenir.

Se mettre dans les condition de la confiance en soi

La première méthode que l’on pourrait qualifier d’auto conditionnement consiste à s’imposer une image de soi en pleine réussite (l’image de votre vie une fois qu’elle a changé). Diablement efficace à court terme, cette méthode conduit bien souvent à des résultats rapides et spectaculaires. L’idée est simple. Vous allez vous imposer des comportements comparables à ceux qu’ont les personnes confiantes afin d’atteindre état positif et de vous sentir plus confiant que vous ne l’êtes. L’objectif caché derrière cet exercice est de mettre votre subconscient dans de bonnes dispositions et de l’aider à accepter ce nouvel état positif auquel il n’est pas habitué. Voici en vrac une liste de possibilités de conditionnement :

  • Travailler votre expression corporelle : apprendre à être calme, à respirer, garder la tête haute, une posture droite, sourire, marcher d’un pas sur et confiant, poser sa voix, maitriser le langage de ses mains, etc.
  • Travailler votre mental : s’efforcer de penser aux conséquences du succès et non  d’un éventuel échec, écouter de la musique positive, apprendre à se focaliser sur ses forces, évacuer les doutes et traces du passé, utiliser diverses techniques de programmation neurolinguistique, etc.

Les stratégies de conditionnement sont efficaces à court terme, mais ne s’auto entretiennent pas. Elles demandent à être répétées inlassablement pour maintenir un niveau élevé de confiance en soi.

confiance en soi

Posséder les symboles de la confiance en soi

La confiance en soi peut provenir de l’acquisition de symboles et de compétences. Cette seconde méthode peut être beaucoup plus viable sur le long terme mais demande un investissement (de temps, d’argent, ect.) conséquent. Par ailleurs, la confiance qu’elle procure ne se limite généralement qu’au domaine dans lesquels les dits symboles et compétences ont un sens. Je ne vous apprends rien en vous disant qu’une personne maîtrisant parfaitement la danse a plus de chances de se sentir en confiance dans une soirée quelconque.

  • La compétence s’acquiert en s’entrainant, en apprenant, en expérimentant jusqu’à plus soif. Certaines (comme parler devant une audience de plusieurs centaines de personnes) demandent de passer par des étapes intermédiaires (parler devant 2 personnes, puis 10, puis 50, etc.). Tout compétence apportera de la confiance, avec le temps. L’apprentissage permanent est quoi qu’il arrive une nécessité pour ceux qui souhaitent changer de vie.
  • Au delà de la compétence, les attributs sociaux (popularité, charme, etc.), matériels (argent, vêtements de marque, voiture, etc.) et autres symboles (diplomes, poste, etc.) peuvent aussi vous donner confiance en vous. Le défaut de ces attributs réside dans leur volatilité. La considération qu’apporte votre entourage à ces statuts peut changer du jour au lendemain, ils peuvent vous être retirés, emportant dans leur sillage tout votre capital confiance. C’est notamment le cas des anciennes gloires sportives sur le déclin ou des personnes ayant subitement perdu leur job.

Travailler sur soi ?

Face à ces solutions efficaces mais imparfaites, il existe une troisième option : travailler directement sur vos croyances et représentations de ce qui a de la valeur. Il s’agit la d’un travail sur les racines du problème, ce qui le différencie des deux précédemment évoqués. Le conditionnement n’apporte qu’un état de confiance limité dans le temps alors que les symboles n’aident que dans des environnements donnés. La racine du problème est ancrée dans vos croyances, votre certitude qu’il faut posséder certaines compétences ou certains biens matériels pour pouvoir être à l’aise dans une situation donnée. Il est donc essentiel de réaliser que le seul pré requis pour afficher de la confiance en vous sera de vous séparer de vos croyances limitantes.

confiance en soi

Vous n’avez pas besoin de gagner plus que votre patron pour être aussi confiant que lui, vous n’avez pas besoin d’être le fils d’Apollon pour être à l’aise face au sexe opposé, vous n’avez pas besoin d’être Tiger Woods pour être confiant sur un terrain de golf. Il va falloir mettre en place une série de routines permettant de modifier progressivement votre façon d’appréhender ce qui a de la valeur. Cela peut se traduire plus concrètement des manières suivantes :

  • Reconnaissez vos insécurités. Réfléchissez à l’ensemble des choses dont vous avez honte et qui vous rendent si incertain dans une situation donnée. Discutez en avec les personnes en qui vous avez confiance, vous découvrirez probablement que ces choses ne sont pas si graves que vous ne le pensez.
  • Apprenez à ne plus être contrôlé par ce que pensent les autres et mettez en avant vos opinions, vos choix. Faîtes ce qui vous semble juste même lorsque l’on critique vos choix.Plusieurs possibilités :
    • Changez de coiffure sans demander l’avis de qui que ce soit, pour quelque chose qui vous plait.
    • Habillez-vous d’une manière qui vous plaise sans réfléchir à ce que penseront les gens de votre entourage.
    • Sortez avec une personne qui vous plaît terriblement et refusez de vous laisser influencer parce que peuvent en penser vos proches.
  • Sortez de votre zone de confort et acceptez de prendre des risques contrôlés, d’être confronté à l’échec :
    • Abordez un groupe d’inconnus et engagez la conversation sans vous y être préparé par avance. Si jamais vous vous faîtes recaler (ce qui peut arriver, en particulier dans les environs de notre belle capitale), retentez votre chance avec un autre groupe.
    • Osez faire quelque chose que vous avez toujours eu peur de faire (sauter à l’élastique, partir en vacance seul, prendre la parole devant un public, etc.)
    • Lisez cet article et expérimentez les méthodes qui y sont décrites

Pour terminer, souvenez vous qu’aucune solution ne vous donnera confiance du jour au lendemain. Le processus prendra du temps, vous balançant entre des phases d’euphorie et des moments de doutes intenses. Commencez par croire en votre capacité à prendre confiance en vous, et si vous n’y croyez pas encore, croyez moi : vous y arriverez !

3 commentaires »

  1. Dorian 14 mai 2012 à 22 h 15 min - Reply

    Bonjour,

    Merci pour cet article très complet.

    Le manque de confiance en soi est induit par le regard des autres. Plus on y est indifférent, plus nous serons serein.

    Comme tu le dis, la compétence dans un domaine nous met en confiance. Mais nous sommes également sur Terre pour apprendre et on ne peut tout savoir. Personnellement, lorsque je ne sais pas, je me tais, j’écoute ou j’observe, et j’apprends.

    Dorian

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.