The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Comment gérer une perte de confiance ?

Par Julien Perret 13 août 2012 10
Comment gérer une perte de confiance ?

5 août 2012, je viens de recevoir un mail d’un bloggeur refusant catégoriquement d’être partenaire du projet entrepreneurial que je viens de lancer. En plus d’être négatif, il s’avère que son mail à le ton d’être assez critique envers mon idée et la forme que j’ai choisi de lui donner.

Une perte de confiance démesurée

Même si le partenariat m’aurait ouvert de nouvelles portes, le fait qu’il m’ait été refusé n’est pas bloquant en soi. Je pense même que l’effet de ce refus sera quasiment indétectable dans quelques années. C’est la dure loi des affaires, il n’est pas toujours possible d’obtenir le partenaire idéal au moment ou vous le souhaiteriez. J’ai conscience de ces éléments qui relativisent largement l’impact du refus.

Contre toute attentes, ce refus m’a durement atteint. Il a entraîné une perte de confiance vis )à vis de mon projet. L’espace de quelques heures, il m’a fait perdre une grande partie de la motivation que j’accumule depuis des mois. Des doutes refont surface. Dois-je continuer à persévérer alors que je n’ai aucune foutue idée de mes chances réelles de succès.  Dois-je continuer à croire en ce projet ou le transformer radicalement sous prétexte qu’il ne plait pas à tout le monde ?

Accepter la perte de confiance

Vous vous dîtes probablement que c’est beaucoup de bruit pour rien et que quelques personnes médisantes ne devraient pas remettre en question le travail de plusieurs mois. Vous avez complètement raison.

Cela n’empêche pas ces questionnements d’exister. Je ne connais aucun entrepreneur qui n’ai pas été confronté à ces pertes de confiance régulières. Je ne suis pas de nature stressée ou anxieuse, mais je dois dire que le fait de prendre des responsabilités aussi importantes vous rend bien plus sensible aux réactions des autres, qu’elles soient négatives ou positives.

Je trouve même que je m’en sort pas mal quand j’entend certains raconter qu’elles apparaissent presque tous les deux ou trois jours. Chez moi, les pertes de n’apparaissent qu’une fois toutes les deux ou trois semaines.

Quand j’ai commencé à écrire The Life List, j’ai ressenti quelque chose de similaire en voyant certains critiquer le projet ou simplement me rétorquer qu’il n’avait aucun intérêt. Chaque mot négatif prenait une importance considérable. Le temps m’a heureusement appris à vivre avec cela et à tempérer mes humeurs.

Pour ce nouveau projet, dont l’enjeu est autrement plus important pour moi, je sais que je vais devoir m’y confronter à nouveau.

perte de confiance

Comment surmonter la perte de confiance

Il n’existe aucun moyen de s’en débarrasser, mais je procède généralement en trois étapes pour me rassurer lorsque je sens que je suis sur le point de perdre confiance en mes projets.

Dans un premier temps, j’essaie de balancer les propos négatifs qui ont été tenus à l’égard de mon projet en relisant quelques mails d’encouragement ou en me remémorant les grands succès que j’ai accumulés depuis le lancement du projet. Cette première étape me permet de ne pas mettre à la trappe mes réussites trop vite. L’esprit humain à tendance à oublier les choses positives dés que quelque chose ne va pas, il est donc nécessaire de corriger ce biais en l’aidant à visualiser l’autre coté de la balance.

Dans un second temps, je fais une pause. Je m’aère l’esprit afin de penser à quelque chose qui n’a rien à voir avec mon projet. Idéalement, je vais faire du sport ou boire un verre avec des personnes qui n’ont rien à voir avec mes projets. Cette étape est nécessaire pour prendre du recul sur l’ensemble de ce qui vient d’arriver. Je pense que l’un des torts principaux de beaucoup d’entrepreneurs est de foncer tête baissée et de refuser de se laisser du temps pour voir les choses sous un angle nouveau.

Enfin, dans un troisième temps, je me remémore l’objectif à long terme de mon projet. Cela m’aide à reprendre suffisamment de motivation pour repartir du bon pied. A ce moment la, j’ai suffisamment de recul pour comprendre que tout ne peut fonctionner comme je l’avais prévu mais la déception reste trop profonde. La visualisation de l’état que je cherche à atteindre en construisant sur mes erreurs m’aide à faire table rase de ce qui ne va pas et à provoquer un sursaut de motivation.

Cette fois-ci, je n’ai été réellement affecté qu’une demi journée. Ce processus fonctionne de mieux en mieux car mon esprit s’habitue tranquillement à réagir à ces situations de perte de confiance. J’imagine néanmoins qu’il faudra l’intensifier lorsque les désillusions deviendront plus importantes. L’avenir nous le dira.

Cette méthode s’applique à votre vie et à votre Life List. Si vous perdez confiance en votre aptitude à venir au bout de vos rêves, n’hésitez pas à suivre ce processus. Il vous aidera à ne pas tout jeter à la poubelle et à persister dans la direction qui vous plaît réellement. Si vous avez d’autres méthodes pour lutter contre les pertes de confiance, n’hésitez pas à m’en faire part !

10 commentaires »

  1. Sophie 13 août 2012 à 12 h 20 min - Reply

    Eh beh alors ? Le Julien a eu un petit coup de mou ?
    Déjà permets-moi de te dire que le blogueur en question ne brille pas de 1001 lueurs. Obtenir le respect de ses pairs (et encore plus un partenariat) c’est difficile, mais qu’il soit dans la critique me fait doucement rigoler. Des blogs de développement personnel j’en connais, j’en fréquente. Mais c’est rigolo, des qui soient bien écrits & pertinents (& pas pompés…), il y en a nettement moins !
    C’est facile de motiver les gens l’espace d’un article qu’on met 2mns à lire, le plus compliqué c’est de les faire tenir cette envie & cette motivation sur le long terme.
    Et c’est pourtant ce que le blog TheLifeList a réussi à opérer sur moi, excusez du peu.
    J’ai appris à me lever tôt (i.e. passer de 13h à 5h du matin en 1 mois), j’ai obtenu ma L2 alors que je vivais une période difficile (et que franchement c’était pas gagné vu la feignasse que je suis), j’ai trouvé un job en parallèle de mes études (en CDI, je suis joie), j’ai appris à ne plus dépendre des autres émotionnellement (ça c’était pas gagné), à foncer toute seule comme une grande, je commence à cerner mes objectifs professionnels, ma vie sociale est au taquet, j’ai rédigé ma life-list qui me donne une direction, je me sens enfin maître de ce qu’il m’arrive et, truc tout bête mais toujours utile : je suis heureuse.
    Même quand j’ai des coups de mou. Pour reprendre l’homme qui a beaucoup compté dans ma vie : “On n’a rien de grand facilement”. À ce titre, Julien & son blog en sont un parfait exemple. Si j’ai pu tenir cette patate à long terme c’est bien parce que suivre un blog dont l’auteur vit lui-même ce dont il parle, dont l’auteur partage & te fait sentir qu’au final il est comme toi, c’est bien plus parlant que de faire un annuaire des meilleurs articles de développement personnel traduits de l’anglais. Ces derniers me donnent le sentiment de me sortir toutes ces astuces sur un plateau & “démerde-toi avec ça”, mais excusez-moi, quand on est en quête de développement personne, c’est tout de même plus efficace d’avoir quelqu’un pour te prendre la main sur les 50 premiers mètres (car ce sont eux les plus difficiles à franchir, une fois que tu es lancé, ça va).
    Bref, au prochain coup de mou, tu préviens tes lecteurs & on te paye ta bière, va.

    • Julien Perret 16 août 2012 à 12 h 04 min - Reply

      Bonjour Sophie,
      Merci pour ton message très positif. Les coups de mou c’est normal dans le fond. C’est la preuve que l’on a pas un excès de confiance en soi, et que l’on acceptera de se remettre en question. Le problème pour prévenir les lecteurs, c’est que mes coups de mou ne durent jamais assez longtemps :) (et que je ne bois pas de bière)

  2. Xavier 13 août 2012 à 15 h 24 min - Reply

    Effectivement comme le suggère Sophie, s’entourer de personnes qui ont la même vue et qui sont en capacité de comprendre la démarche que l’on est en train de suivre est une bonne chose.

    Les points de vues (et le mode de vie qui va avec) que tu défends sont parfois “trop loin” du quotidien des gens qui ne peuvent que te prendre pour un extra-terrestre car eux-même n’ont jamais eu ce genre de réflexion.

    Pour ma part, je sais que quand je vois un de mes potes et que l’on passe la soirée à parler de nos projets en cours, de nos espoirs, désillusions, plans à venir … alors je suis boosté à blocs pour les jours qui suivent.

  3. Anthony 14 août 2012 à 15 h 03 min - Reply

    Salut Julien,

    Quant à moi, j’aime beaucoup le concept de ton site Web et je le recommande même à mes proches. Je trouve que dans la francophonie, il n’ y a pas assez de blogue ou de site Web qui encourage les gens à accomplir leurs rêves! Ils ne faut pas lâcher, je crois que nos projets respectifs pourraient prendre une beaucoup plus grande ampleur avec de la persévérance.
    D’ailleurs, si je peux t’aider fait moi signe:)

    Un collègue du Canada,

    • Julien Perret 16 août 2012 à 12 h 00 min - Reply

      Bonjour Anthony, merci pour ton retour et tes encouragements. Je ne compte surtout pas lacher, ma motivation est relativement haute même si il m’arrive d’avoir des passages à vide normaux. Bonne chance pour tes projets aussi!

  4. zenie 18 août 2012 à 7 h 45 min - Reply

    Bonjour Julien, “tout ce qui ne tue pas rend plus fort”.
    On prend tous des claques et quand on regarde en arrière, ce sont toujours ces claques là qui ont fait le plus avancer.

    Parfois les choses ne se passent pas comme prévu. Dans ce cas là, je me dis que c’est la vie qui m’envoie un message car je ne devais pas travailler avec cette personne. Tu n’as peut être tout simplement pas besoin de ce blogueur pour réussir, il y en a surement d’autres avec qui tu peux travailler, ou sinon, c’est que tu es capable de réussir tout seul comme un grand !

    J’essaie toujours de tirer des enseignements de tout ce qui se passe dans ma vie, que ce soit pour mieux me connaître, pour mieux connaître les autres ou sur la vie en général.

    ” T’inquiètes, c’est le métier qui rentre “, c’est ce que je dis souvent à mes élèves quand ils recommencent 3 fois le même exercice.

    zenie

    • Julien Perret 19 août 2012 à 21 h 54 min - Reply

      @ZEnie : merci pour ton retour. C’est effectivement le métier qui rentre. Après tout, les désillusion sont d’une part la source d’un apprentissage, et d’autre part une source d’inspiration pour de nouveaux articles comme celui ci :)

  5. samuel 20 août 2012 à 10 h 35 min - Reply

    Salut Julien,

    les coups de mou, j’en connais.

    Et la plupart du temps ils sont pour moi de réelles sources de motivation.

    Comme par exemple, le jour où j’ai demandé à un blogueur célèbre de publier un article que j’avais mis deux semaines à écrire. Il m’a gentiment répliqué que cet article était nul et que je ne devais plus l’approcher pour lui proposer un article invité.

    Mais, depuis ce temps, je me suis demandé ce qui n’allais pas et grâce à son refus, j’ai appris à écrire de meilleurs articles que ceux que j’écrivais avant.

    Nous ne devons pas lasser nos petits coups de mou, prendre le pas sur nous et faire tout notre possible pour repartir de l’avant.

  6. Cédric 21 août 2012 à 10 h 00 min - Reply

    Malgré 1000mails, celui aux propos acerbes et négatifs retiendra plus l’attention. Il fait l’effet d’un tacle par derrière et a parfois une force incroyable pour vous tirer vers le bas.

    Vous avez beau croire et voir que votre projet avance il a l’effet de vous remettre des doutes plein la tête.

    Il faut repenser aux succès passés et voir que tout fonctionne et que le futur s’annonce bien. Le positif est la clef

    Ton article est excellent(tout comme ton site) une méthode qui peut être reproduite pour plein de situation de la vie courante mais aussi pour le sport.

    Bonne continuation

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.