The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Comment les 7 péchés capitaux peuvent aider à réussir sa vie

Par Julien Perret 13 avril 2012 10
Comment les 7 péchés capitaux peuvent aider à réussir sa vie


Il m’arrive parfois de regarder les chaines de documentaire du câble lorsque j’ai du mal à dormir. L’autre soir, alors que j’avais les yeux fermés, un documentaire choc comme seul National Geographics en a le secret parlait des 7 péchés capitaux et de leur origine. Il s’avère que ces 7 péchés sont ceux dont découlent tous les autres péchés. C’est ainsi qu’ils ont été définis.

Partant de cette affirmation, je me dit qu’il sont aussi à l’origine des erreurs qui nous empêchent de réussir notre vie (subvenir à tous nos besoins, être riche d’un point de vue financier autant que du point de vue des libertés, etc.). Le raccourci est trop facile, je l’admet, mais il est néanmoins extrêmement efficace.
Vous ne me croyez pas ? Voyez par vous-mêmes.

Premier péché capital : la gourmandise

Celui-la est relativement simple. Vous avez probablement déjà entendu un footballeur payé plusieurs centaines de millier d’euros par mois raconter qu’il s’inquiétait pour sa retraite. En réalité, ce sont chaque année des dizaines de sportifs et d’anciens acteurs qui frôlent la banqueroute après avoir touché des sommes colossales. La gourmandise est le pire des péchés quand il s’agit de réussir sa vie.

La gourmandise ne s’applique pas seulement aux très riches, elle s’applique à vous qui avez décidé de dépenser tout votre salaire dans un sac à main hors de prix ou de mettre la moitié de vos 24 prochaines paye de coté pour rembourser le prêt d’une voiture que vous n’aviez pas les moyens de vous offrir. Par gourmandise, vous l’aurez compris, j’entends « vivre au dessus de ses moyens ».

C’est un des torts qui fait que certains ne réussiront jamais à vivre la vie dont ils rêvent. Je ne vous demande pas ici de vivre comme des clochards. Simplement, si vous réussissez à gagner 300 euros de revenus supplémentaires chaque mois, utilisez les intelligemment, n’achetez pas un jean deux fois plus cher que le mois précédent

Repentez-vous : Si vous voulez vivre vos rêves et gagner suffisamment d’argent pour y arriver, vous devez impérativement apprendre à ne pas vivre au dessus de vos moyens en prétextant que votre salaire explose. Pas la peine de couper vos petits plaisirs quotidiens, veillez simplement à limiter vos principaux postes de dépense inutiles

Deuxième péché capital : La luxure

Des décisions motivées par la luxure peuvent avoir des conséquences irrémédiables pour le reste de votre vie. Ne devrais-je pas simplement citer l’exemple du tristement célèbre Dominique SK ? Il a le désavantage de parler pour lui même mais vous semblera trop extrême (à juste titre).

Pensez plutôt à tout ces « pauvres » types qui ont un jour choisi de se laisser guider par leur passion pour se retrouver à payer trois pensions alimentaires les obligeant à vivre dans un appartement de 15 mètres carrés malgré leur salaire de ministre. Toute ces pauvres femmes qui attirées par les affres de la passion ont acceptée de ne pas mettre de préservatif ce fameux soir. J’utilise des guillemets autour de pauvres dans les deux cas car j’estime que les deux cas étaient évitables avec un peu plus de réflexion et un peu moins de passion. Mais que celui qui n’a pas péché me jette la première pierre. Nous avons tous commis des erreurs de ce type. L’important est de ne plus en commettre à l’avenir. Je vous le répète, chaque petite décision que vous prenez peut avoir des conséquences démesurées sur votre vie

Repentez-vous : Si vous êtes prêt à accepter que le fait de se sentir bien quelques minutes vaut suffisamment le coup pour mettre en péril le reste de votre vie, alors continuez à agir comme vous le faites. Achetez-vous une voiture hors de prix sous pretexte que cela vous fait plaisir et acceptez de passer 10 ans à payer 500 euros par mois pour rembourser votre prêt. Accepter de boire à ne plus savoir ce que vous faites au risque de vous retrouver en charge d’un enfant pour vos 20 prochaines années. Sinon, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Troisième péché capital : L’avarice

L’avarice ne se contentera pas de vous faire vivre dans une maison toute pourrie sous prétexte qu’elle coutait moins chère, elle risque sérieusement de vous envoyer un jour ou l’autre en prison (en particulier si vous avez choisi de changer de vie pour vivre vos rêves). L’avarice appelle la fraude, l’arnaque, elle vous fera perdre vos amis les plus chers tout comme les contacts avec qui vous auriez pu nouer les partenariats de votre vie. Or dieu sait comme l’entourage est important pour réussir sa vie.

N’importe qui peut faire des millions en mentant, en trichant, et en modifiant les paramètres d’une équation économique standard. Seulement cela ne dure jamais. L’avarice vous fera oublier la raison pour laquelle l’argent passe d’une main à une autre. Elle vous fera oublier que vous ne pouvez pas sans cesse promettre plus et délivrer moins. Et vos clients vous le rendront, croyez-moi.

Repentez-vous : L’argent n’est qu’une valeur d’échange. Vous offrez quelque chose de valeur et vous obtenez de l’argent en échange. Ne cherchez pas de solution trop belle pour être vraie. Ne cherchez pas de solution qui ne coute rien pour être sur d’avoir plus d’argent. Ne négligez pas votre entourage pour satisfaire votre besoin de vous en mettre plein les poches.

Quatrième péché capital : La paresse

La paresse est un péché mortel pour quiconque souhaite réussir sa vie. La paresse est le péché à cause duquel vous êtes assis sur votre fauteuil à vous dire depuis des années que votre vie pourrait être bien meilleure sans ne jamais avoir bougé le petit doigt pour l’améliorer. N’espérez pas pouvoir un jour développer des revenus supplémentaires pour vivre vos rêves si vous êtes paresseux. Tout salaire demande un travail conséquent.

La paresse est la raison pour laquelle certains entrepreneurs choisissent d’investir des fortunes pour faire faire à leur place et se retrouvent à gérer des business qu’ils ne maîtrisent pas et qui leur coûtent une fortune.

Notre monde est en changement constant. Vous n’avez d’autres choix que de le suivre si vous voulez avoir une chance de réussir la où beaucoup pensent que c’est impossible. Les pages jaunes sont mortes à cause d’internet en moins de 10 ans. Les business models fonctionnent un an avant de s’écrouler. Vos concurrents vous dépassent en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Dans le monde moderne, si vous êtes paresseux, vous ne réussissez pas votre vie.

Repentez-vous : Si vous ne progressez pas, vous êtes mort. A partir de la, demandez vous ce que vous pouvez faire pour progresser chaque jour. Je m’efforce depuis quelque temps d’apprendre une nouvelle chose chaque jour. Que ce soit une chose basique ou fondamentale, elle me permet de progresser vers l’objectif que je me suis fixé

Cinquième péché capital : La colère

Pensez-vous sérieusement que l’on puisse réussir sa vie en s’appuyant sur la colère. C’est vrai que les héros de cinéma en colère réalisent toujours de grandes choses, mais je doute fortement d’une possible adéquation entre colère et bonheur. Le monde est déjà suffisamment gorgé de colère pour que vous n’ayez besoin d’en remettre une couche.

Quoi que vous fassiez, vous aurez toujours à faire face à une armée de gens en colère, qui ne croient pas en vous, en ce que vous faites. Ne soyez pas en colère pour autant. Vous vivez dans votre réalité. Les gens qui ne vous aiment pas n’ont objectivement aucune influence sur vous si vous décidez qu’ils n’en ont aucune. Si quelqu’un écrit demain qu’il déteste ce que je fais, cela n’altère en rien ma réussite et la vie que je vis. C’est la même chose pour vous

Repentez-vous : Apprenez à passer outre et à oublier ceux qui sont en colère contre vous. Etre en colère ne vous aidera jamais à être heureux. Chacun est libre de ses opinions, contentez vous d’être en accord avec les votre et de remercier ceux qui vous suivent.

Sixième péché capital : L’envie

J’ai vu ce film sur Wall Street récemment, avec Shia Leboeuf. L’acteur demande à son mentor Josh Brolin « Combien d’argent est suffisant à votre avis ? Quel nombre serait-suffisant ? ». La réponse de l’intéréssé « plus ».

Ce « plus » est la traduction de ce qu’est l’envie à votre réussite. En vouloir toujours plus est un bon moyen de ne jamais être satisfait. En vouloir toujours plus vous confine dans une vision du futur ou vous auriez ce que vous voulez tant, et vous oblige à mettre le présent de coté.

L’essentiel est selon moi de trouver ce qui nous suffit. Lorsque l’on me demande si j’ai quitté mon emploi actuel pour monter une multinationale et devenir multi-millionnaire, je ris. La vie m’a démontré que je pouvais être très heureux avec mon salaire actuel et plus de temps libre. Voilà ce qui me suffit. Si je rêve d’une maison avec une piscine, pas la peine d’en avoir quatre. L’accumulation à ne plus en pouvoir est la ruine de notre monde.

Repentez-vous : Essayez de comprendre ce qui est suffisant pour vous. De quoi avez-vous réellement besoin pour être heureux. Voyager 300 jours par an ? Simplement sortir au restaurant une fois par semaine ? Vous seriez étonné de voir à quel point vous êtes proche de votre réussite en y regardant de plus près.

Septième péché capital : L’orgueil

Plus le temps passe, plus j’ai l’impression de vivre dans un pays ou tout le monde pense que tout lui est du. Vous ne pouvez pas payer votre prêt ? Vous méritez une aide. Vous ne trouvez pas d’emploi ? Vous méritez d’en avoir un. Vous ne gagnez pas assez ? Vous méritez que l’on vous donne plus. J’aimerais réussir ma vie, cela devrait m’être du non ? Pour une raison qui m’échappe, nous avons tous l’impression que tout nous revient de droit et nous oublions que la logique serait d’aller chercher ce que l’on veut plutôt que de s’énerver contre le fait qu’on ne nous le donne pas.

L’orgueil, c’est aussi cette manie de croire que tout nous est du simplement parce que nous existons. Si vous voulez être spécial, c’est à vous de le devenir. Si vous pensez être mieux que les autres et que vous ne comprenez pas pourquoi tout ne tombe pas du ciel, alors vous avez probablement déjà ruiné toutes vos chances de réussir votre vie un jour.

Repentez-vous : Si vous voulez réussir votre vie, n’attendez pas qu’on vous livre la vie de vos rêves sous pretexte que vous la méritez. Il va falloir aller la chercher. Dans les faits, vous n’aurez que la vie que vous méritez réellement, peu importe ce que vous pensez. Quoi que vous en pensiez, si vous voulez devenir millionnaire, vous allez devoir apprendre à gagner un euro par an avant d’apprendre à en gagner un million.

10 commentaires »

  1. David d'AttitudesGagnantes.com 13 avril 2012 à 10 h 49 min - Reply

    Tes conseils sont pertinents comme souvent
    J’aime bien cette approche par rapport aux péchés capitaux.

    J’ajouterais pour la colère : qu’il faut accepter de la ressentir. C’est une émotion normale.

    Le travail selon moi n’est pas dans le fait de l’étouffer et de la refuser mais de l’accepter puis de la transformer le plus rapidement.

    C’est Tiger Woods je crois qui dit :
    “je me tolère 7s de colère après un coup raté mais je la vis à fond pendant 7s”

    Selon moi la clé c’est :
    1) Accepter l’émotion “ok je suis en colère”
    2) Lachez prise
    3) Qu’est ce que ça nourrit d’important ? (mon envie de gagner par exemple)
    4) Orientation solution : OK, comment je peux gagner maintenant ?

  2. Michael@couple heureux 13 avril 2012 à 13 h 49 min - Reply

    Ouah, il secoue ton article !
    j’aime beaucoup la forme également :)

    Ces péchés nous renvoient à nos propres défauts qui sont finalement assez communs à tout le monde.

    J’aime bien cet article, il pousse à la réflexion et à l’action. Dans mon cas, ça me motive à continuer à bouger ! ;)

  3. Sylvie 14 avril 2012 à 13 h 29 min - Reply

    Très bien vu ! Très bien construit ! Encore un article utile…Merci.

  4. Arnaud 15 avril 2012 à 13 h 17 min - Reply

    J’aime bien ton idée de tourner ton article autour des 7 pêchers :) bien vu

  5. Sébastien 16 avril 2012 à 11 h 02 min - Reply

    Excellent article qui nous rappelle les dangers qui nous guettent au quotidien. Le must serait un article sur les 7 vertus capitales ?

  6. Simon de Toile-filante.com 16 avril 2012 à 15 h 53 min - Reply

    Très bien vu. L’orgueil, à mon avis, arrive en tête, tu l’as très bien défini, on fait des assistés qui ne se bougent pas et en plus se plaignent. par dessus tu rajoute l’envie et Paf ! La totale !

  7. Mik_wikoach 16 avril 2012 à 21 h 44 min - Reply

    Joli article plein de vérité ! Au fait un petit truc mnémotechnique pour se rappeler des 7 péchés capitaux :
    Pô Glacé (les initiales des septs péchés)

  8. Jacques (secret-beaute-interieure) 18 avril 2012 à 15 h 44 min - Reply

    Merci pour ces belles définitions de ce qu’on appelle les “péchés capitaux”. J’aurais au moins appris quelque chose !
    Belle idée aussi que les accrocher, si l’on peut dire, à la réussite dans la vie. Ça les rend presque sympathiques !
    A y réfléchir, je pense qu’à faible dose, ce seraient plutôt des qualités. Ou au moins, des défauts qui agrémentent notre vie.
    Il y a une nuance entre la gourmandise et un bon repas dans un restaurant, une fois de temps en temps.
    Le danger, ce sont les extrêmes, les exagérations !
    @ Sébastien : les vertus capitales, ça existe ???
    @ David : d’accord avec toi : il faut admettre que nous avons des émotions. Le tout est d’en être conscient pour pouvoir les contrôler.
    A bientôt Jacques (Bruxelles)

    • Sébastien 19 avril 2012 à 0 h 48 min - Reply

      @Jacques : Pas à ma connaissance, mais il serait intéressant de les découvrir ou les imaginer ! On n’est pas obligé de toujours partir du point de vu négatif !

  9. Nathanael @ Réseau relationnel 24 avril 2012 à 21 h 25 min - Reply

    Bonjour,
    façon intéressante de traiter les péchés capitaux pour nous réconcilier avec nous même. J’avais moi-même traiter le thème des 7 péchés capitaux des réseaux.
    Sébastien, ne nous reste plus qu’à traiter les 7 vertus.

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.