The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

5 moyens de se remettre en question pour réussir sa vie

Par Julien Perret 6 juin 2012 5
5 moyens de se remettre en question pour réussir sa vie

Au moment ou j’écris ces lignes, j’imagine bien que nous sommes tous d’accord sur l’importance de la remise en question dans la réussite d’une vie. Néanmoins, se remettre en question ne veut pas dire faire l’opposé du reste du monde.

Les gens portent généralement leurs sous-vêtements sous leurs vêtements. C’est le propre de ces habits au point que c’en est devenu leur nom.  Pensez-vous dés lors qu’il soit nécessaire de porter vos sous-vêtements au dessus de vos vêtements pour améliorer votre vie ? La différence n’a d’intérêt que lorsqu’elle vous rend plus efficace, ou lorsqu’elle rend votre vie plus agréable. Si tout remettre en question devient normal pour vous, méfiez-vous, vous retombez probablement dans l’adolescence.

Durant mes premières années en tant que consultant en stratégie, je passais généralement une grande partie de mon temps à réaliser des enquêtes téléphoniques auprès de personnes haut placées dans divers secteurs d’activité. La normalité d’une journée était d’arriver à 9h, de prendre un café pendant une demi heure et de passer des coups de fils jusqu’à 16 ou 17h avant de rédiger des comptes rendus.  Pourtant, cette stratégie que personne ne remettait en question revenait à appeler aux heures durant lesquelles les secrétaires des personnes ciblées étaient à leur poste (et filtraient les appels). J’ai rapidement réalisé qu’en appelant entre 8h30 et 9h30 le matin, le filtre n’existait plus et le taux de succès des appels était démultiplié. Suffisamment pour ne plus avoir besoin d’en passer d’autres dans la journée. 5 heures économisées chaque jour.

Réussir sa vie, c’est remettre en question plusieurs principes fondamentaux. Il s’avère d’ailleurs que ceux qui réussissent (comme je l’entends) suivent quelques principes opposés à ce que fait le reste du monde.  Voici quelques uns de ces principes.

Bâtir sa vie sur l’espoir de la retraite est le pire scénario

Même si cette stratégie pouvait faire du sens il y a une vingtaine d’années, j’assimile aujourd’hui la volonté de bâtir l’ensemble de sa vie sur l’espoir d’une bonne retraite au pire des scénarios envisageable. Bien entendu, c’est le statut quo. Travailler 40 ans et obtenir le droit à la retraire pour laquelle on a si longtemps cotisé à 60 ans (ou un peu plus selon le partie politique au pouvoir). Ce principe prend plusieurs hypothèses en compte :

  • Vous assumez pleinement ne pas aimer ce que vous faites et vous acceptez de vous sacrifier pour une quarantaine d’années
  • Vous imaginez (à tort) que le gouvernement aura infiniment la capacité de financer des retraites élevées alors que les durées de vie s’allongent et que l’inflation fait augmenter les prix de quelques pourcents chaque années. J’irais même plus loin, alors que rien n’assure que le système actuel reste en place pour les 30 ans à venir.
  • Même si l’équation fonctionnait, il y a peu de chances que vous arriviez à vous amuser de vos trente ans de retraite alors que vous avez passé votre vie à être occupé par votre travail. Trouver une occupation est plus compliqué qu’on ne l’imagine.

En faire moins n’est pas être paresseux

Laissez moi vous raconter une anecdote. Lors de mes dernières années sur les bancs des grands amphithéâtres de l’école Centrale ; j’étais assis à ma place habituelle pour assister à une conférence sur les métiers du conseil aux entreprises. Les cinq intervenants avaient l’air de cinq soldats, habillés de leurs costumes noirs et gris hors de prix, de chemises à petits carreaux serties de jolis boutons de manchettes brillants (la subjectivité du mot joli prend tout son sens dans cette phrase) et d’une cravate aux couleurs vives, symbolisant toute la joie que leur métier leur procurait. En fin de conférence, l’un des élèves débordant de fougue et d’innocence, se leva et posa en balbutiant une question des plus cruciales : « dans votre métier, à quelle heure puis-je espérer sortir du bureau en moyenne ? »

Après s’être tous regardé l’air un peu gênés, nos cinq petits soldats finirent par laisser échapper une réponse illustrant parfaitement l’idée dont nous parlons ici : « vous savez, notre métier est un métier exigeant. Nos clients sont exigeants. Il faut donc travailler beaucoup. ».  Analysons un petit peu cette phrase :

  • Le métier et les clients étaient-ils réellement exigeants ? Oui, sans hésitation. Le prix des prestations de services aux entreprises est extrêmement élevé, ce qui en soit justifie un travail de valeur et de qualité ;
  • Faut-il donc travailler beaucoup ? En d’autre termes, nos clients exigeants seront-ils mécontents si nous leurs proposons une solution clé en main pour doubler leur rentabilité dans les trois ans venir mais qu’ils apprennent que nous n’avons travaillé que 4 heures par jour pour y parvenir ? Non. Mettez vous à la place d’un client lambda à qui paye pour un service donné : lorsque vous allez chez le coiffeur, vous dites vous que vos cheveux sont plus beaux juste parce que vous avez passé 3 fois plus de temps que prévu dans le salon ? Lorsque vous prenez un taxi, vous dites vous que le chauffeur est un vrai pro parce qu’il a mis 2h30 à parcourir 2 kilomètres ?

Nous avons tous un jour ou l’autre fait face à une situation de dernière minute, à un besoin particulier de réaliser une tâche dans un temps très réduit. Dans ces situations, il est rare que le manque de temps limite la qualité du travail de manière significative. Revisitez votre passé d’étudiant : n’avez vous jamais rendu un devoir sur lequel vous vous étiez mis à travailler la veille bien qu’il ait été prévu depuis 1 mois ?

Peu de personnes savent mesurer l’impact de leurs actions et choisissent par conséquent de considérer le temps comme étalon de leur productivité. C’est pour cette raison que l’on considère aujourd’hui que la paresse, c’est d’en faire moins. Mais fondamentalement, la paresse c’est de se laisser porter par la vie sans faire les efforts nécessaires pour en prendre le contrôle. Avoir l’air occupé ne vous rend pas moins paresseux. Se remettre en question, c’est devenir efficace et réaliser de grandes choses en peu de temps.

remettre en question

Ce ne sera jamais le bon moment pour réussir votre vie

Il n’y a jamais de bon moment pour quoi que ce soit. Vous trouverez toujours une bonne raison pour reporter vos décisions difficiles.  Vous voulez quitter votre emploi ? Il n’y a jamais de bon moment pour se retrouver au chômage. Il n’existe de pas d’alignement parfait des étoiles ou de moments où un enchainement d’évènements fera que vous pourrez avancer.

L’univers ne sera jamais contre vous, mais il ne sera jamais avec vous. Si quelque chose est important à vos yeux, alors faites le. Se remettre en question pour réussir sa vie, c’est comprendre que le meilleur moment c’est maintenant. Vous aurez tout le temps qu’il vous faudra plus tard pour ajuster votre tir.

Pousser quelque chose à l’excès vous amènera toujours à l’inverse du résultat escompté

Que deviennent des pacifistes lorsqu’ils poussent leur vision à l’excès : des militants. Que deviennent ceux qui croient le plus en l’humain et la liberté : des révolutionnaires et des tyrans. Que se passe t’il si vous aidez trop souvent une personne : elle n’apprend plus rien et a encore plus besoin d’aide. Que ressentez vous lorsque vous possédez trop de biens matériels : un vide.

Les extrêmes sont un danger pour vous. Se remettre en question pour réussir sa vie, c’est comprendre que travailler toujours plus pour gagner toujours plus n’est pas la solution universelle à vos problèmes. C’est aussi comprendre l’importance de la mesure dans la façon dont vous gérez votre vie. Vous ne ferez jamais le bien en radicalisant l’une de vos stratégies ou l’un de vos modes de pensée.

Vos revenus ne peuvent être jugés qu’en relatif de votre temps disponible

Considérons deux personnes dont le salaire est quasiment identique. Le premier travaille 80 heures par semaine pour gagner près de 60 000 euros par an alors que le second gagne 50 000 euros par an pour ne travailler que 10 heures par semaine. Quelle situation préférez-vous ? Probablement la seconde. Vous venez de comprendre pour quelle raison il ne faut pas juger votre réussite uniquement sur la base de votre salaire.

Rien ne sert de devenir millionnaire si vous n’avez aucun moment pour utiliser vos millions. Pour juger de vos performances, il serait plus juste de calculer votre revenu à l’heure travaillée qu’à l’année. Dans notre situation, le second gagne quasiment 7 fois moins que le premier ! Bien entendu, il faudra toutefois garder un revenu annuel minimal suffisant pour assurer votre épanouissement et l’accomplissement de votre liste de vie. Si vous ne travaillez qu’une heure par an pour gagner 5000 euros, c’est une très bonne heure mais ce n’est pas suffisant.

Se remettre en question pour réussir sa vie, c’est donc apprendre à mesurer ses revenus en relatif de son temps disponible. Faîtes l’exercice dés aujourd’hui. Calculez la valeur de votre salaire en relatif du temps que vous travaillez chaque jour. Vous risquez d’être surpris du résultat !

Si vous voulez changer de vie, il sera obligatoire de vous remettre en question. Prenez quelques minutes pour réfléchir à ces cinq principes et à la manière dont vous les appliquez aujourd’hui. Si jamais avez d’autres principes qui vous aident à réussir, n’hésitez pas à les partager en commentaire de cet article !

5 commentaires »

  1. FlorianL 6 juin 2012 à 22 h 24 min - Reply

    Bon résumé sur 5 mythes bien ancré dans les mentalités…

    Concernant les revenus, au Canada, le taux horaire est indiqué sur les fiches de paie… et il y a rarement d’heure supplémentaires. Donc, c’est facile pour comparer :)

    Concernant ta petite histoire, il y a un changement de mentalité chez les “jeunes” aujourd’hui. Car oui, la retraite risque d’être misère d’ici que l’on y accède. Et oui travailler beaucoup ne veut pas forcément dire beaucoup dans le sens du temps mais dans le sens de productivité.

  2. Stef 10 juin 2012 à 23 h 26 min - Reply

    Ce sont des bonnes idées…tirées de la semaine de 4 heures de TIm Ferris…

  3. Sylvain Wealth 22 juin 2012 à 19 h 52 min - Reply

    Excellent article! Ça remet bien en perspective nos façons de voir la vie en générale. Nous avons tous des idées préconçues que nous ne remettons jamais assez souvent en question. En fin de compte, c’est souvent une question d’argent… Comment en avoir plus, sans en faire plus et être heureux dans tout cela.

  4. Olivier 29 juin 2012 à 17 h 03 min - Reply

    Salut Julien,

    Chouette article, plein de vérités.

    En fait je pense que nous avons tous des résistances inconscientes en nous, qui font que nous refusons parfois de voir l’évidence.

    Et puis se remettre en question, cela peut aussi signifier remettre en question notre entourage, qui aime bien que nous fassions comme lui, ça rassure.

    Si nous, timidement, entamons une démarche de remise en question, nos proches sont-ils d’accord avec cela ? Vont-ils nous laisser faire ? Car la manipulation ça existe, même de la part des gens bien intentionnés.

    C’est le cas quand eux même résistent à leur “résistances inconscientes”.

    Se remettre en question est fondamental, si l’on ne veut pas se réveiller à 90 ans avec une gigantesque boule au ventre d’angoisse, en se disant, “tiens il est déjà si tard ?”. Je suis le 1er à le prôner, très fortement.

    Mais tout ne joue pas toujours en notre faveur pour que cet “éveil” se produise. Il faut parfois un électrochoc.

    Ton article, par exemple, peut en être un …

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.