The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Réaliser vos rêves ? Entrez dans un fight club!

Par Julien Perret 11 décembre 2011 4
Réaliser vos rêves ? Entrez dans un fight club!

Ne vous mentez pas à vous-mêmes si vous voulez avoir une véritable valeur vis-à-vis des autres. Comme je l’expliquais récemment dans l’article « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis » chaque être humain se trouve profondément conditionné tour à tour par ses parents, son éducation scolaire, les médias, son entourage puis son milieu professionnel. L’environnement dans lequel nous vivons prédéfini une image précise de ce qui est beau, de ce qui est socialement acceptable et de ce qui peut nous rendre heureux. Nous suivons une procédure qui ne correspond finalement qu’à une minorité d’entre nous en intégrant à des moments précis de notre vie un travail, une femme, des enfants puis une retraite bien méritée (bien que de plus en plus tardive). Finalement, assez peu d’êtres humains ont choisi d’être ce qu’ils sont par pure passion.

fightclub

J’ai revu récemment le film Fight Club qui raconte l’histoire d’un est un employé de bureau, sous-directeur expert en assurances et en accidents de voitures. Trentenaire célibataire, souffrant d’insomnie chronique et désillusionné par la vie, il recherche une façon de s’évader de son existence monotone et qui va créer un cercle exclusivement composé d’hommes, axé autour de combats ultra-violents se déroulant dans les sous-sols du bar. En y prétant attention, j’ai réalisé que ce film portait quelques messages intéréssants et relativement en adéquation avec mon mode de pensée, la citation suivante en est la parfaite illustration.

“Je vois ici les hommes les plus forts et les plus intelligents que j’ai jamais vu; je vois tout ce potentiel; et je le vois gâché. Je vois une génération entière qui travaille dans des pompes à essence, qui fait le service dans des restos, ou qui est esclave d’un petit chef dans un bureau. La pub nous fait courir après des voitures ou des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui ne servent à rien. On est les enfants oubliés de l’Histoire mes amis, on n’a pas de but ni de vraies place, on n’a pas de Grande Guerre pas de Grande Dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression: c’est nos vies. La télévision nous a appris à croire qu’un jour on serait tous millionnaires, des dieux du cinéma ou des rockstars, mais c’est faux et nous apprenons lentement cette vérité: on en a vraiment vraiment plein le cul….” – Tyler Durden

Et si ce film sur la descente aux enfers d’un homme sur fond de schizophrénie chronique était en réalité porteur d’un message profond : oublier tout notre conditionnement et porter un coup fatal aux absurdités qui hantent notre vie de tous les jours ? Quelques citations supplémentaires pour appuyer mon point :

« Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout. » – Tyler Durden

Beaucoup d’entre nous esperent résoudre leurs problèmes en s’enrichissant, pensent qu’ils iront mieux une fois qu’ils auront acheté le dernier appareil photo à la mode, la dernière voiture et qu’ils auront les moyens de s’endetter pour acheter un appartement. Mais dans le fond, que voulez-vous vraiment ?

Ma situation ? Bien entendu, j’ai suffisament d’argent pour ne pas être dans le besoin, je m’achete des vetements dans lequels je me sens bien et confiant, et je conduis une voiture qu’on pourrait qualifier de… décoiffante. Mais peu importe, ces choses ne sont pas une fin en soi, elles ne l’ont jamais étées. Elles sont simplement confortables et ne sauraient me rendre heureux à elles seules. Ce que je veux vraiment ? Parcourir le monde, vivre des experiences inoubliables et extraordinaire qui m’aideront à ne pas regretter ma vie, créer des liens forts avec des personnalités variées, apprendre, faire partager ma foi en notre capacité à améliorer notre monde. Voila ce que je veux vraiment.

Peu importe ce que vous voulez, peu importe que cela ressemble à ce que je viens d’énoncer, nous sommes tous différents après tout, mais je ne le repeterais pas assez, vivez pour ce que vous voulez avec votre cœur, pas pour ce que notre conditionnement social vous dit de vouloir. Si vous avez un esprit rock, soyez une rock star et n’écoutez pas ceux qui vous diront que c’est impossible ou qu’il faut acheter une guitare Gibson pour être une rockstar. Si vous voulez être un votre propre patron, faîtes le sans hésiter mais ne le faîtes pas au détriment de tous vos principes parce que les autres le font ainsi. Sans tomber dans le parasitage, soyez humain, soyez vrai, soyez ce qui vous rend heureux et rien d’autre. (à ce sujet, lisez impérativement ma méthode pour trouver votre raison d’être qui aura au moins le mérite de vous ouvrir le cœur )

Cette dernière mention du film résume plusiuers grands principes du développement personnel sur lesquels quelques auteurs peuvent écrire des pavés de plus de 300 pages :

« Si vous lisez ceci, alors cet avertissement est pour vous. Chaque mot que vous lisez de ce texte inutile est une autre seconde perdue dans votre vie. N’avez-vous rien d’autre à faire ? Votre vie est-elle si vide que, honnêtement, vous ne puissiez penser à une meilleure manière de passer ces moments ? Ou êtes-vous si impressionné par l’autorité que vous donnez votre respect et vouez votre foi à tous ceux qui s’en réclament ? Lisez-vous tout ce que vous êtes supposés lire ? Pensez-vous tout ce que vous êtes supposés penser ? Achetez-vous ce que l’on vous dit d’acheter ? Sortez de votre appartement. Allez à la rencontre du sexe opposé. Arrêtez le shopping excessif et la masturbation. Quittez votre travail. Commencez à vous battre. Prouvez que vous êtes en vie. Si vous ne revendiquez pas votre humanité, vous deviendrez une statistique. Vous êtes prévenu… » – Tyler Durden

 

4 commentaires »

  1. Yann 11 décembre 2011 à 11 h 37 min - Reply

    Ce film en à secoué plus d’un c’est sur, et n’est qu’un simple révélateur du “réveil” de certains (comme vous ici). Par contre, Je conseillerais la lecture du “pouvoir du moment présent de Eckhart Tolle” il ne dit rien d’autres mais bien plus que ce film. “vous n’êtes pas ce que vous pensez être, vous êtes bien plus grand que ça” A contrario de FIGHT CLUB il offre une alternative bien plus saine et joyeuse nous incitant à “aimer vivre et à savourer la vie”. N’être que notre égo réducteur et limité par sa propre histoire personnelle est une folie.
    “Einstein disait: L’égo n’est que l’illusion d’optique de la conscience”
    Bravo pour ce blog que je découvre ; )

  2. Julien Arcin 11 décembre 2011 à 17 h 02 min - Reply

    Excellent article pour un excellent film. Un de mes favoris.

    Par contre je suis un peu en désaccord avec le commentaire précédent. Etant donné l’état de zombification actuel du genre humain, il faut se faire violence pour arriver à savourer “le pouvoir du moment présent”. J’ai lu Tolle. Les principes, au fond, sont bons, mais pas la voie pour y arriver. C’est de la “spiritualité de grand mère” comme disait un pote. Quand on est un homme, il faut apprendre à se battre et à ne plus fuir face à la vie. C’est en tout cas mon avis.

    Pourquoi ne pas monter un vrai fight club ? :-D

  3. Boris 27 décembre 2011 à 11 h 42 min - Reply

    “Et si ce film sur la descente aux enfers d’un homme sur fond de schizophrénie chronique était en réalité porteur d’un message profond” : Fight Club est en réalité porteur de bien plus qu’un message. D’ailleurs, à la base c’est un bouquin, à lire en VO parce que l’adaptation française n’est pas terrible. On ne trouve malheureusement pas beaucoup d’analyse de ce film qui pourtant le mériterait. Les références de la partie “bibliographie” de wikipédia ne sont pas toutes faciles à dénicher (1 des 2 est épuisée et ne se trouve que dans une ou deux BU de France) http://fr.wikipedia.org/wiki/Fight_Club_%28film%29#Bibliographie

    “n’écoutez pas ceux qui vous diront que c’est impossible ou qu’il faut acheter une guitare Gibson pour être une rockstar.” : Ouais, enfin, c’est quand même bien plus facile d’apprendre sur un bon instrument, ne serait-ce parce qu’on prend beaucoup plus de plaisir. Après une fois qu’on maîtrise, on peut se permettre de jouer sur des instruments médiocres : notre qualité de jeu compense les défauts de l’instrument.

    “Cette dernière mention du film résume plusieurs grands principes du développement personnel” : Il me semble que Tyler Durden critique au contraire le développement personnel : les hommes qui cherchent à ressembler aux modèles des pub Calvin Klein… “Self-improvement is bullshit. Now self-destruction…”

    “axé autour de combats ultra-violents” : Je sais pas si on peut parler réellement de violence alors qu’à la fin du combat les 2 hommes ressortent du cercle bras dessus-dessous. J’ai plutôt l’impression qu’ils veulent approcher la mort pour réellement se sentir vivre et regagner confiance en l’être humain et en leur propre pouvoir en se disant que même s’ils sont en train de se faire massacrer maintenant, à n’importe quel moment ça peut s’arrêter : ils n’ont qu’à dire “STOP”.

  4. ben 10 janvier 2012 à 17 h 02 min - Reply

    Bravo pour ce super blogue, je m’y retrouves carrément, notamment dans les projet que je met en oeuvre actuellement.
    Je crois voir ou tu veux en venir mais peux tu expliquer ton point de vue sur ce que tu dis la : “Sans tomber dans le parasitage, soyez humain, soyez vrai, ” ?
    ps : je ne me rappelle pas de quel passage est tiré la citation suivante : ” Si vous lisez ceci, alors cet avertissement est pour vous…” ??

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.