The Life List dans les médias

"The Life List dispense des conseils, recommande des lectures, des programmes d'aide au changement. Les adeptes d'un petit changement de vie y agrègent leurs rêves..."

"Julien est un expert qui a fait ses preuves en matière de changement de vie"

"Le concept de Life List est arrivé en France. C'est un outil à la portée de tous pour faire l'inventaire de ses souhaits et se donner les moyens de les réaliser..."

"The Life List’ : Le super blog De Julien qui a décidé de réaliser tous ses rêves sans attendre"

Gravir mon Everest

Par Julien Perret 8 décembre 2011 4
Gravir mon Everest

Qui que vous soyez, vous passerez dans votre vie de sales moments, des moments ou tout s’écroule inexorablement autour de vous, sans que vous n’ayez le sentiment de rien contrôler. Cette semaine, j’ai cru au pire, j’ai même vu le pire arriver, tout mon travail annihilé, anéanti. Par mégarde probablement, par manque de méfiance envers la faiblesse cristalline de l’outil informatique, peu importe au fond. C’est dans ces rares moments que l’on se retrouve face à soi même avec la porte grande ouverte pour tout arrêter. C’est dans ces rares moments que l’on juge véritablement de notre force intérieure.

Comme une tape sur l’épaule du destin, je lisais cette semaine la biographie de Bear Grylls (incroyable bouquin d’ailleurs, n’hésitez pas un instant à vous le procurer). Le livre raconte qu’après avoir durement lutté pour intégrer les SAS britanniques, le jeune Bear, à peine la vingtaine, chute gravement en parachute et se retrouve quasiment incapable de bouger pendant plusieurs mois. Une vie qui vole en éclat. La fin pour beaucoup probablement. Mais doué d’une force de caractère incroyable, il retrouve peu à peu sa force d’antan et décide de partir gravir l’Everest. Rien que cela ! Je crois indéniablement au destin. Tout comme je crois d’ailleurs être le seul à pouvoir me stopper au milieu de la course dans laquelle je me suis lancé. Je suis de ceux qui pensent que notre plus grand ennemi est souvent nous-mêmes. C’est aussi ce que pensait Grylls.

Je ne pouvais pas arrêter la, parce que j’ai donné trop de moi pour lancer ce projet, et parce que je tiens beaucoup trop à sa réalisation. Quelques heures à peine après avoir découvert que TheLifeList n’était plus rien, j’étais déjà décidé à rebâtir tout ce que j’avais perdu. Peu importe le temps et l’énergie qu’il faudrait injecter à ce projet, rien ne m’arrêterait. A tel point que le soir même, ne pouvant fermer l’œil, je me retrouvais à parcourir les rues de Paris en regardant le ciel, Michael Jackson sur les oreilles, pour réfléchir à la manière la plus efficace pour rebondir. Je sentais de nouveau ce mélange de peur et d’excitation m’envahir, ce mélange qui m’a si souvent guidé par le passé. Je sentais que ce moment était l’occasion d’ajouter un élément à ma liste.

Alors que les pages de la biographie de Grylls défilent dans le métro qui me ramène chez moi, je comprends enfin pourquoi tant de personnes s’aventurent au péril de leurs vies pour gravir l’Everest. L’alpinisme est l’illustration parfaite du contrôle sur soi, de la force de volonté. Et puis il y a cette dimension si particulière que prend la montagne, presque humaine. Une entité qui a un pouvoir de vie et de mort sur ceux qui la gravissent.  J’avais toujours refusé d’ajouter l’alpinisme dans ma liste car je ne comprenais pas le plaisir que je pourrais en retirer, mais tout cela est aujourd’hui tellement limpide.

Comme je le dis toujours, la chance sourit aux audacieux. The Life List n’avait pas dit son dernier mot et est réapparu mystérieusement des tréfonds d’un serveur informatique. Mais cette semaine à faire front contre le destin, à lutter contre la solution de simplicité qui aurait été de simplement tout arrêter, cette semaine ne pouvait pas s’arrêter la. On n’arrive à rien de grand en passant par les chemins les plus simples. Il me fallait un nouveau défi, à la hauteur du signe qui m’avait été envoyé par le destin. Ce défi, ce sera le Mont  Blanc. Je n’ai pas encore la prétention de vouloir aller risquer ma vie sur le toit du monde… Mais qui sait.

réaliser ses rêves, life list, liste, 100 choses à faire avant de mourir, 100 choses à faire, expériences, motivation, développement personnel, bucket list, bear grylls, mud sweat and tears, man vs wild, biographie bear grylls, everest

4 commentaires »

  1. Julien Arcin 8 décembre 2011 à 9 h 47 min - Reply

    Bear Grylls est quelqu’un de très fort, même s’il est souvent raillé par les gens pour son TV Show. Je comprends pourquoi tu l’as pris comme modèle.
    Par contre, tu n’expliques pas ce qui t’es arrivé comme problème. Je serais curieux de le savoir :-)

  2. Julien 8 décembre 2011 à 14 h 02 min - Reply

    Sans entrer dans les détails, disons que j’ai vécu une de ces semaines “où tout s’écroule”. Mais une fois de plus, j’ai le preuve que ces moments ne sont que les précurseurs de grandes phases!

  3. Arnaud 8 décembre 2011 à 16 h 38 min - Reply

    J’aime bien le principe de liste de “trucs stylés à faire avant de mourir”, j’en ai une moi-même !

    Bonne continuation, haut les cœurs !

  4. Guillaume de komment devenir riche 8 décembre 2011 à 23 h 36 min - Reply

    Félicitations Julien!!!

    Ceux qui réussissent sont ceux qui se relèvent une fois de plus qu’ils ne tombent…

Donnez votre avis »

A Propos de The Life List™

Que feriez-vous si vous il ne vous restait qu’une semaine à vivre ? Souhaiteriez-vous partir à l’autre bout du monde ? Sauter en parachute ? N'attendez pas d'être trop vieux pour réaliser vos rêves : The Life List vous aide à véritablement changer de vie aujourd'hui.